L'Australienne n'était pas venue à l'automne dernier défendre son titre, ayant préféré rester en Australie alors que le circuit était fortement perturbé par la pandémie de covid. "Merci les fans, avec vous c'est tellement plus sympa!", a-t-elle lancé au public, accepté en jauge réduite pour cette édition 2021. La joueuse de 25 ans, qui avait abandonné mi-mai en quarts de finale à Rome pour une douleur au bras, a encore connu une alerte physique mardi. Au changement de côté, juste après avoir concédé la deuxième manche, à plat ventre sur le court, elle s'est fait masser la fesse gauche quelques centimètres au-dessus d'un énorme bandage qui lui enserre la cuisse, puis manipuler la jambe. Résultat, elle est redevenue dominatrice et s'est imposée sans trop trembler en fin de partie. De son côté, Petra Kvitova, qui a dû batailler pendant trois sets pour venir à bout de Greet Minnen, a été contrainte d'annoncer mardi son forfait pour la suite du tournoi. "C'est avec un immense regret que j'annonce mon retrait de Roland-Garros. Au cours des mes obligations médiatiques d'après-match, dimanche, je suis tombée et me suis fait mal à la cheville", annonce la joueuse de 31 ans sur les réseaux sociaux, sans donner plus de détails sur les circonstances de l'accident. "Malheureusement, après avoir passé une IRM et avoir beaucoup discuté avec mon équipe, j'ai pris la lourde décision qu'il ne serait pas indiqué de jouer avec cette blessure. C'est une incroyable malchance, mais je vais rester forte et ferai de mon mieux pour récupérer à temps en vue de la saison sur gazon" dans deux semaines, conclut-elle dans son message. Dimanche au premier tour, elle avait dû sauver une balle de match avant de s'imposer 6-7 (3/7), 7-6 (7/5), 6-1, face à Minnen, issue des qualifications. Kvitova devait défier mercredi la Russe Elena Vesnina (WTA 52). (Belga)

L'Australienne n'était pas venue à l'automne dernier défendre son titre, ayant préféré rester en Australie alors que le circuit était fortement perturbé par la pandémie de covid. "Merci les fans, avec vous c'est tellement plus sympa!", a-t-elle lancé au public, accepté en jauge réduite pour cette édition 2021. La joueuse de 25 ans, qui avait abandonné mi-mai en quarts de finale à Rome pour une douleur au bras, a encore connu une alerte physique mardi. Au changement de côté, juste après avoir concédé la deuxième manche, à plat ventre sur le court, elle s'est fait masser la fesse gauche quelques centimètres au-dessus d'un énorme bandage qui lui enserre la cuisse, puis manipuler la jambe. Résultat, elle est redevenue dominatrice et s'est imposée sans trop trembler en fin de partie. De son côté, Petra Kvitova, qui a dû batailler pendant trois sets pour venir à bout de Greet Minnen, a été contrainte d'annoncer mardi son forfait pour la suite du tournoi. "C'est avec un immense regret que j'annonce mon retrait de Roland-Garros. Au cours des mes obligations médiatiques d'après-match, dimanche, je suis tombée et me suis fait mal à la cheville", annonce la joueuse de 31 ans sur les réseaux sociaux, sans donner plus de détails sur les circonstances de l'accident. "Malheureusement, après avoir passé une IRM et avoir beaucoup discuté avec mon équipe, j'ai pris la lourde décision qu'il ne serait pas indiqué de jouer avec cette blessure. C'est une incroyable malchance, mais je vais rester forte et ferai de mon mieux pour récupérer à temps en vue de la saison sur gazon" dans deux semaines, conclut-elle dans son message. Dimanche au premier tour, elle avait dû sauver une balle de match avant de s'imposer 6-7 (3/7), 7-6 (7/5), 6-1, face à Minnen, issue des qualifications. Kvitova devait défier mercredi la Russe Elena Vesnina (WTA 52). (Belga)