Les duels Aston Villa - Sheffield United (19h) et Manchester City - Arsenal (21h15) marqueront donc le début de la seconde partie de la saison qui s'annonce malgré tout bien différente de la première. En effet, connue pour ses stades et ses supporters, la Premier League a dû se résoudre à terminer son exercice à huis clos, suivant un strict protocole sanitaire. Comme en Allemagne, en Italie et en Espagne, où le football a aussi repris ses droits, les joueurs seront soumis à des tests réguliers. Ils ne devront toutefois pas porter de masques sur le banc, où neuf joueurs peuvent désormais prendre place et dont cinq pourront monter au jeu. Cette nouveauté, permise par le Board, l'organe qui fait évoluer les règles du jeu, doit soulager les organismes des joueurs, sevrés de compétitions depuis plus de trois mois. D'autant plus que le rythme s'annonce effréné en Premier League, où les 92 rencontres restantes seront disputées en l'espace de six semaines. Largement en tête et ultra-dominateur depuis le début de saison, Liverpool devrait rapidement pouvoir concrétiser sa suprématie. Un faux pas de City contre Arsenal mercredi pourrait déjà offrir le titre aux Reds en cas de victoire face à Everton dimanche dans le derby de la Mersey. L'équipe de Divock Origi pourrait ainsi remporter le 19e titre de champion de son histoire, le premier depuis 30 ans. La course aux 4e et 5e places, respectivement qualificative pour la Ligue des Champions et l'Europa League, s'annonce âpre. En effet, Chelsea (4e, 48 pts), Manchester United (5e, 45), Wolverhampton (6e, 43), Sheffield United (7e, 43 points avec un match de moins), Tottenham (8e, 41) et Arsenal (9e, 40) peuvent encore tous y prétendre. De nombreuses équipes sont aussi à la lutte dans le bas du classement entre Brighton, 15e avec 29 points, et Norwich, actuel dernier avec 21 unités. Les trois derniers à l'issue de la 38e journée tomberont en Championship. (Belga)

Les duels Aston Villa - Sheffield United (19h) et Manchester City - Arsenal (21h15) marqueront donc le début de la seconde partie de la saison qui s'annonce malgré tout bien différente de la première. En effet, connue pour ses stades et ses supporters, la Premier League a dû se résoudre à terminer son exercice à huis clos, suivant un strict protocole sanitaire. Comme en Allemagne, en Italie et en Espagne, où le football a aussi repris ses droits, les joueurs seront soumis à des tests réguliers. Ils ne devront toutefois pas porter de masques sur le banc, où neuf joueurs peuvent désormais prendre place et dont cinq pourront monter au jeu. Cette nouveauté, permise par le Board, l'organe qui fait évoluer les règles du jeu, doit soulager les organismes des joueurs, sevrés de compétitions depuis plus de trois mois. D'autant plus que le rythme s'annonce effréné en Premier League, où les 92 rencontres restantes seront disputées en l'espace de six semaines. Largement en tête et ultra-dominateur depuis le début de saison, Liverpool devrait rapidement pouvoir concrétiser sa suprématie. Un faux pas de City contre Arsenal mercredi pourrait déjà offrir le titre aux Reds en cas de victoire face à Everton dimanche dans le derby de la Mersey. L'équipe de Divock Origi pourrait ainsi remporter le 19e titre de champion de son histoire, le premier depuis 30 ans. La course aux 4e et 5e places, respectivement qualificative pour la Ligue des Champions et l'Europa League, s'annonce âpre. En effet, Chelsea (4e, 48 pts), Manchester United (5e, 45), Wolverhampton (6e, 43), Sheffield United (7e, 43 points avec un match de moins), Tottenham (8e, 41) et Arsenal (9e, 40) peuvent encore tous y prétendre. De nombreuses équipes sont aussi à la lutte dans le bas du classement entre Brighton, 15e avec 29 points, et Norwich, actuel dernier avec 21 unités. Les trois derniers à l'issue de la 38e journée tomberont en Championship. (Belga)