Depuis le début de la saison, Fourmaux et Jamoul ont montré de belles choses avec deux cinquièmes places en Croatie et au Kénya, où ils ont signé leur premier scratch en WRC. "Nous en voulons plus cette fois", a précisé Adrien Fourmaux. "Nous avons pu bien nous tester pour ce rallye et nous voulons faire un bon résultat avec le soutien de M-Sport." Jamoul, de son côté, connaît très bien le parcours à Ypres et à Spa, où les pilotes passeront dimanche, mais le duo ne se place pas parmi les favoris. "Thierry Neuville et Craig Breen sont les favoris", a expliqué Jamoul. "Breen a gagné en 2019 et Neuville est le seul à avoir déjà roulé sur ces spéciales avec une WRC de la génération actuelle." À l'occasion de son 79e rallye WRC en carrière, le Liégeois va participer à la première manche belge de l'histoire du championnat du monde. "Ce qui est spécial, c'est l'ambiance et l'engouement", a reconnu Jamoul. "Pour la première fois, il y a du public lors de la reconnaissance à Ypres. Avec le coronavirus, le public n'était pas présent lors des reconnaissances mais l'ambiance est différente ici. Les fans sont passionnés, ils nous encouragent et ils nous attendent. C'est assez unique. Pour moi, c'est juste dommage qu'il n'y a pas de spéciales dans le Condroz dimanche. Cela aura été chouette de rouler dans mon jardin." (Belga)

Depuis le début de la saison, Fourmaux et Jamoul ont montré de belles choses avec deux cinquièmes places en Croatie et au Kénya, où ils ont signé leur premier scratch en WRC. "Nous en voulons plus cette fois", a précisé Adrien Fourmaux. "Nous avons pu bien nous tester pour ce rallye et nous voulons faire un bon résultat avec le soutien de M-Sport." Jamoul, de son côté, connaît très bien le parcours à Ypres et à Spa, où les pilotes passeront dimanche, mais le duo ne se place pas parmi les favoris. "Thierry Neuville et Craig Breen sont les favoris", a expliqué Jamoul. "Breen a gagné en 2019 et Neuville est le seul à avoir déjà roulé sur ces spéciales avec une WRC de la génération actuelle." À l'occasion de son 79e rallye WRC en carrière, le Liégeois va participer à la première manche belge de l'histoire du championnat du monde. "Ce qui est spécial, c'est l'ambiance et l'engouement", a reconnu Jamoul. "Pour la première fois, il y a du public lors de la reconnaissance à Ypres. Avec le coronavirus, le public n'était pas présent lors des reconnaissances mais l'ambiance est différente ici. Les fans sont passionnés, ils nous encouragent et ils nous attendent. C'est assez unique. Pour moi, c'est juste dommage qu'il n'y a pas de spéciales dans le Condroz dimanche. Cela aura été chouette de rouler dans mon jardin." (Belga)