À deux secondes de Ganna au premier temps intermédiaire, Evenepoel termine finalement à 11 secondes du champion du monde de la discipline. "Vous devez toujours croire que vous pouvez gagner mais je savais que ce ne serait pas facile. J'ai donné mon maximum. J'ai suivi le plan et j'espérais que ce serait suffisant pour gagner mais Ganna est le spécialiste de ce genre de chrono. Je termine deuxième, donc le meilleur du reste", a souri Evenepoel. "Je me rapproche et cela me motive à travailler encore plus. C'est une bonne étape dans mon développement." Vainqueur du Tour de l'Algarve, le coureur devra faire face à une autre concurrence sur la Course des deux mers avec la présence de Tadej Pogacar, 3e à 18 secondes de Ganna lundi. "Sept secondes, ce n'est pas beaucoup. Je prends étape par étape. C'est une semaine spéciale de courir contre lui et voir si je peux atteindre son niveau. J'espère que je pourrai le mettre à l'épreuve et je n'aurai pas à avoir honte s'il me met en difficulté. Je sais où je me situe et je sais que je devrai compter sur un jour sans de sa part pour gagner le général." (Belga)

À deux secondes de Ganna au premier temps intermédiaire, Evenepoel termine finalement à 11 secondes du champion du monde de la discipline. "Vous devez toujours croire que vous pouvez gagner mais je savais que ce ne serait pas facile. J'ai donné mon maximum. J'ai suivi le plan et j'espérais que ce serait suffisant pour gagner mais Ganna est le spécialiste de ce genre de chrono. Je termine deuxième, donc le meilleur du reste", a souri Evenepoel. "Je me rapproche et cela me motive à travailler encore plus. C'est une bonne étape dans mon développement." Vainqueur du Tour de l'Algarve, le coureur devra faire face à une autre concurrence sur la Course des deux mers avec la présence de Tadej Pogacar, 3e à 18 secondes de Ganna lundi. "Sept secondes, ce n'est pas beaucoup. Je prends étape par étape. C'est une semaine spéciale de courir contre lui et voir si je peux atteindre son niveau. J'espère que je pourrai le mettre à l'épreuve et je n'aurai pas à avoir honte s'il me met en difficulté. Je sais où je me situe et je sais que je devrai compter sur un jour sans de sa part pour gagner le général." (Belga)