Remco Evenepoel était le coureur le plus sollicité mardi lors de la présentation de l'équipe de Patrick Lefevere à Calpe, en Espagne, sans pour autant faire tourner la tête du Dilbeekois. "C'est sympa que tous ces gens s'intéressent à moi, mais je ne m'en occupe pas trop, je reste calme", dit Remco Evenepoel. "Je suis déjà content d'être en stage avec les pros. J'étais déjà assez pro mais c'est encore plus pointu en stage, jusque dans les moindres détails. J'apprends beaucoup. Les coéquipiers me soutiennent et me conseillent, c'est très agréable". Evenepoel disputera sa première course professionnel le 27 janvier au Tour de San Juan, en Argentine. Il enchaînera avec le Tour des Emirats Arabes Unis (24/02-02/03). Deux courses flamandes sont à son programme: la Nokere Koerse le 20 mars et la Bredene Koksijde Classic le 22 mars. "Je suis impatient de rouler en Flandre, mais ces courses ne sont pas pour moi. Ça sera bien aussi d'apprendre comment ça se passe". Même si c'est sa première saison dans le peloton professionnel, Remco Evenepoel ne manque pas d'ambitions. "C'est normal d'avoir des attentes. Je peux aussi rêver et mon rêve est d'aller le plus loin possible en montagne, spécialement en cas d'arrivée au sommet, car tout le monde y va à fond. Je me vois bien accompagner les meilleurs et pourquoi pas arriver avec les premiers dans les arrivées au sommet du Tour des Emirats Arabes Unis. Pas grave si ça ne marche pas, et tant mieux si ça marche", dit-il. "Je veux repousser mes limites petit à petit et cela, on le fait en disputant ces courses. J'ai encore tellement à apprendre, je dois encore être plus fort. Il ne faut pas s'attendre à ce que je le fasse en plaine, j'ai besoin d'arrivée en côte et d'étapes difficiles. Je n'ai pas de grands objectifs, mais je veux me donner dans les courses que je dispute". (Belga)

Remco Evenepoel était le coureur le plus sollicité mardi lors de la présentation de l'équipe de Patrick Lefevere à Calpe, en Espagne, sans pour autant faire tourner la tête du Dilbeekois. "C'est sympa que tous ces gens s'intéressent à moi, mais je ne m'en occupe pas trop, je reste calme", dit Remco Evenepoel. "Je suis déjà content d'être en stage avec les pros. J'étais déjà assez pro mais c'est encore plus pointu en stage, jusque dans les moindres détails. J'apprends beaucoup. Les coéquipiers me soutiennent et me conseillent, c'est très agréable". Evenepoel disputera sa première course professionnel le 27 janvier au Tour de San Juan, en Argentine. Il enchaînera avec le Tour des Emirats Arabes Unis (24/02-02/03). Deux courses flamandes sont à son programme: la Nokere Koerse le 20 mars et la Bredene Koksijde Classic le 22 mars. "Je suis impatient de rouler en Flandre, mais ces courses ne sont pas pour moi. Ça sera bien aussi d'apprendre comment ça se passe". Même si c'est sa première saison dans le peloton professionnel, Remco Evenepoel ne manque pas d'ambitions. "C'est normal d'avoir des attentes. Je peux aussi rêver et mon rêve est d'aller le plus loin possible en montagne, spécialement en cas d'arrivée au sommet, car tout le monde y va à fond. Je me vois bien accompagner les meilleurs et pourquoi pas arriver avec les premiers dans les arrivées au sommet du Tour des Emirats Arabes Unis. Pas grave si ça ne marche pas, et tant mieux si ça marche", dit-il. "Je veux repousser mes limites petit à petit et cela, on le fait en disputant ces courses. J'ai encore tellement à apprendre, je dois encore être plus fort. Il ne faut pas s'attendre à ce que je le fasse en plaine, j'ai besoin d'arrivée en côte et d'étapes difficiles. Je n'ai pas de grands objectifs, mais je veux me donner dans les courses que je dispute". (Belga)