Le dernier membre de l'échappée du jour repris à 4 km du but, cette étape inaugurale s'est résumée à une course de côte à Voss, où la victoire s'est jouée au sommet d'une montée de 2,1 km à 8,4 % de moyenne. Si le groupe des favoris s'est longtemps regardé, le Belge de 22 ans a placé une franche attaque à quelques hectomètres de la ligne. Seul Johannessen a pu tenter de suivre le membre du Wolfpack. Plus puissant que son concurrent, Evenepoel a décroché la 27e victoire de sa carrière, lui qui a notamment remporté le Tour d'Algarve et Liège-Bastogne-Liège cette saison. Au général, le Belge compte 4 secondes d'avance sur Johannessen et 8 sur Prades. Mercredi, la 2e des six étapes sera longue de 123,8 kilomètres entre Ulvik et Geilo. La première partie de course sera marquée par la très longue ascension de Dyranut, 28,5 km à 4,3% de déclivité moyenne. Cette 11e édition se terminera le dimanche 29 mai à Stavanger, où le successeur du Britannique Ethan Hayter (INEOS-Grenadiers), 5e mardi, sera connu. (Belga)

Le dernier membre de l'échappée du jour repris à 4 km du but, cette étape inaugurale s'est résumée à une course de côte à Voss, où la victoire s'est jouée au sommet d'une montée de 2,1 km à 8,4 % de moyenne. Si le groupe des favoris s'est longtemps regardé, le Belge de 22 ans a placé une franche attaque à quelques hectomètres de la ligne. Seul Johannessen a pu tenter de suivre le membre du Wolfpack. Plus puissant que son concurrent, Evenepoel a décroché la 27e victoire de sa carrière, lui qui a notamment remporté le Tour d'Algarve et Liège-Bastogne-Liège cette saison. Au général, le Belge compte 4 secondes d'avance sur Johannessen et 8 sur Prades. Mercredi, la 2e des six étapes sera longue de 123,8 kilomètres entre Ulvik et Geilo. La première partie de course sera marquée par la très longue ascension de Dyranut, 28,5 km à 4,3% de déclivité moyenne. Cette 11e édition se terminera le dimanche 29 mai à Stavanger, où le successeur du Britannique Ethan Hayter (INEOS-Grenadiers), 5e mardi, sera connu. (Belga)