Evenepoel devrait trouver un parcours propice à ses qualités dimanche. "Pouvoir gagner ici un jour est un objectif, mais j'espère que ma carrière sera encore longue et que je pourrai revenir chaque année. C'est ma première participation dans une course où l'expérience est importante et où tu dois pouvoir gérer la longue distance. Mais avec Julian, je dispose de l'équipier parfait pour suivre et pouvoir apprendre." Pour l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl, Liège-Bastogne-Liège représente la dernière chance de gagner une classique après un printemps difficile. "Nous avons très faim dans l'équipe. Bien sûr, l'équipe se trouve dans une situation difficile, car nous n'avons pas gagné de classique, mais nous nous en rapprochons. Nous essayons toujours de rendre la course difficile et nous avons encore une chance." Evenepoel explique que lui et Alaphilippe se comprennent bien. "Nous savons comment jouer le jeu tactique. Si dimanche, il y a l'occasion de partir, je le ferai. Si nous voyons qu'il est préférable d'attendre la dernière montée, nous le ferons aussi. J'espère pouvoir être au rendez-vous. C'est ce que l'équipe et moi attendons: être à deux dans le final. Et après une course de six heures et demie, tout dépendra des jambes dans le final." Après la Flèche Wallonne, Evenepoel toussait en raison d'une allergie au pollen. "Cette allergie n'est pas neuve. Je l'ai depuis que je suis né. Mais cette année, j'ai oublié de prendre mes médicaments à temps, c'est pourquoi j'ai réagi si fortement durant la Flèche. Maintenant tout est à nouveau sous contrôle. Mon nez est à nouveau libre et la toux a disparu." (Belga)

Evenepoel devrait trouver un parcours propice à ses qualités dimanche. "Pouvoir gagner ici un jour est un objectif, mais j'espère que ma carrière sera encore longue et que je pourrai revenir chaque année. C'est ma première participation dans une course où l'expérience est importante et où tu dois pouvoir gérer la longue distance. Mais avec Julian, je dispose de l'équipier parfait pour suivre et pouvoir apprendre." Pour l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl, Liège-Bastogne-Liège représente la dernière chance de gagner une classique après un printemps difficile. "Nous avons très faim dans l'équipe. Bien sûr, l'équipe se trouve dans une situation difficile, car nous n'avons pas gagné de classique, mais nous nous en rapprochons. Nous essayons toujours de rendre la course difficile et nous avons encore une chance." Evenepoel explique que lui et Alaphilippe se comprennent bien. "Nous savons comment jouer le jeu tactique. Si dimanche, il y a l'occasion de partir, je le ferai. Si nous voyons qu'il est préférable d'attendre la dernière montée, nous le ferons aussi. J'espère pouvoir être au rendez-vous. C'est ce que l'équipe et moi attendons: être à deux dans le final. Et après une course de six heures et demie, tout dépendra des jambes dans le final." Après la Flèche Wallonne, Evenepoel toussait en raison d'une allergie au pollen. "Cette allergie n'est pas neuve. Je l'ai depuis que je suis né. Mais cette année, j'ai oublié de prendre mes médicaments à temps, c'est pourquoi j'ai réagi si fortement durant la Flèche. Maintenant tout est à nouveau sous contrôle. Mon nez est à nouveau libre et la toux a disparu." (Belga)