"J'ai malheureusement perdu deux minutes. Ce n'était pas un bon jour pour moi. J'ai énormément souffert sur le deuxième secteur non asphalté, puis sur le troisième, quand ils ont accéléré devant j'avais les jambes vides. C'est pour ça que j'étais en queue de groupe et que je n'ai pas été capable de suivre." Le Belge de 21 ans n'avait plus roulé en compétition depuis sa grave chute au Tour de Lombardie en août 2019. "Voilà comment mon corps réagit après onze jours de course après tant de temps sans courir. Je suis reconnaissant du travail effectué par l'équipe et Joao Almeida, du début à la fin. Ce n'est pas un bon résultat mais je suis toujours 7e de ce qui constitue mon premier grand tour et je reste confiant. Il reste du chemin jusqu'à Milan", a ponctué Evenepoel. (Belga)

"J'ai malheureusement perdu deux minutes. Ce n'était pas un bon jour pour moi. J'ai énormément souffert sur le deuxième secteur non asphalté, puis sur le troisième, quand ils ont accéléré devant j'avais les jambes vides. C'est pour ça que j'étais en queue de groupe et que je n'ai pas été capable de suivre." Le Belge de 21 ans n'avait plus roulé en compétition depuis sa grave chute au Tour de Lombardie en août 2019. "Voilà comment mon corps réagit après onze jours de course après tant de temps sans courir. Je suis reconnaissant du travail effectué par l'équipe et Joao Almeida, du début à la fin. Ce n'est pas un bon résultat mais je suis toujours 7e de ce qui constitue mon premier grand tour et je reste confiant. Il reste du chemin jusqu'à Milan", a ponctué Evenepoel. (Belga)