Les Tornados, privés de Kevin Borlée, mais qui devraient récupérer Jonathan Borlée qui a préféré ménager ses ischios samedi, n'ont réalisé que le 8e chrono des séries (3:03.70). Ils sont déjà assurés de réaliser le 2e meilleur résultat de leur histoire dans ces Relais Mondiaux après leur 3e place en 2015 et devant les 9e et 10e places obtenues respectivement en 2014 et 2017. Le relais mixte Julien Watrin, Camille Laus, Liefde Schoemaker et Dylan Borlée), vainqueur de la première série (3:18.03) avant d'être disqualifié puis requalifié pour la finale avec le 7e chrono, est aussi assuré d'être au départ des Mondiaux de Doha. Il s'élancera à 12h53 belges du couloir 6 derrière le Canada, le Brésil et l'Allemagne. A 11h52 (belges), les Cheetahs, 11e chrono des séries (3:30.69), tenteront de gagner leur place pour les championnats du monde au Qatar. Camille Laus, Hanne Claes, Paulien Couckuyt et Lucie Ferauge doivent pour ce faire finir à l'une des deux premières places de la finale B. Les filles de la coach Carole Bam partiront du couloir 5 derrière les Pays-Bas, la Chine, le Chili et le Kenya. Seules parmi les finalistes B, les Néerlandaises (3:30.07) et les Allemandes (3:30.32) ont couru plus vite que les Belges lors des séries. (Belga)

Les Tornados, privés de Kevin Borlée, mais qui devraient récupérer Jonathan Borlée qui a préféré ménager ses ischios samedi, n'ont réalisé que le 8e chrono des séries (3:03.70). Ils sont déjà assurés de réaliser le 2e meilleur résultat de leur histoire dans ces Relais Mondiaux après leur 3e place en 2015 et devant les 9e et 10e places obtenues respectivement en 2014 et 2017. Le relais mixte Julien Watrin, Camille Laus, Liefde Schoemaker et Dylan Borlée), vainqueur de la première série (3:18.03) avant d'être disqualifié puis requalifié pour la finale avec le 7e chrono, est aussi assuré d'être au départ des Mondiaux de Doha. Il s'élancera à 12h53 belges du couloir 6 derrière le Canada, le Brésil et l'Allemagne. A 11h52 (belges), les Cheetahs, 11e chrono des séries (3:30.69), tenteront de gagner leur place pour les championnats du monde au Qatar. Camille Laus, Hanne Claes, Paulien Couckuyt et Lucie Ferauge doivent pour ce faire finir à l'une des deux premières places de la finale B. Les filles de la coach Carole Bam partiront du couloir 5 derrière les Pays-Bas, la Chine, le Chili et le Kenya. Seules parmi les finalistes B, les Néerlandaises (3:30.07) et les Allemandes (3:30.32) ont couru plus vite que les Belges lors des séries. (Belga)