L'ancien président de la Pro League était à l'origine de l'actuelle formule avec l'introduction des play-offs. Dans son nouveau projet, le nombre de clubs professionnels est réduit à 24, contre 34 actuellement. Le championnat de D1 réunirait 14 clubs et celui de D2 10. Pour devenir effectif lors de la saison 2016-2017, le projet doit être approuvé par la Pro League, par au moins 13 des 16 voix, avant le 15 mars.

Il y aurait donc deux clubs de moins en D1. La formule de la compétition prévoirait 26 journées en phase classique. Ensuite, les play-offs 1 réuniraient 6 équipes pour le titre (10 journées) et les play-offs 2 six autres (10 journées). Les deux derniers de la phase classique joueront le tour final de D2. Sur ce dernier point Ivan De Witte est prêt à amender son projet.

"Idéalement, je dirais que le dernier doit descendre, tandis que le 12e et le 13e jouent le tour final de D2. Mais alors, on se retrouve, en D1, avec des playoffs 2 à 5 (équipes), avec une équipe bye à chaque journée, ce qui n'est pas l'idéal. C'est pourquoi j'imagine d'envoyer les deux derniers de D1 au tour final de D2. Ou alors, on peut faire un descendant direct, et une équipe au tour final. Cela peut se débattre mais la base est là."

En division 2, la première phase comprendra 36 journées (2 allers et 2 retours). Le champion monte en D1. Le tour final se joue à 6 avec les 2 derniers des PO2 de division 1, le 2e de D2 et les trois vainqueurs des tranches. Les deux derniers de D2 jouent le tour final de D3.

"La première chose à faire est de revoir les critères imposés aux clubs professionnels au niveau de budget, des infrastructures, de la gestion, etc." a précisé Ivan De Witte. "Dans mon plan, il y a 24 clubs pros (14 en D1 et 10 en D2), contre 34 actuellement (16 en D1 et 18 en D2). Je crois que c'est le bon nombre. Tous les clubs joueraient 36 matches, contre actuellement 40 pour certains, voire 42 pour ceux qui disputent les barrages playoffs1-playoffs2. Et 36 matches aussi pour les 10 équipes de D2, qui s'affronteraient quatre fois en phase classique, avant un tour final élargi."

L'ancien président de la Pro League était à l'origine de l'actuelle formule avec l'introduction des play-offs. Dans son nouveau projet, le nombre de clubs professionnels est réduit à 24, contre 34 actuellement. Le championnat de D1 réunirait 14 clubs et celui de D2 10. Pour devenir effectif lors de la saison 2016-2017, le projet doit être approuvé par la Pro League, par au moins 13 des 16 voix, avant le 15 mars. Il y aurait donc deux clubs de moins en D1. La formule de la compétition prévoirait 26 journées en phase classique. Ensuite, les play-offs 1 réuniraient 6 équipes pour le titre (10 journées) et les play-offs 2 six autres (10 journées). Les deux derniers de la phase classique joueront le tour final de D2. Sur ce dernier point Ivan De Witte est prêt à amender son projet. "Idéalement, je dirais que le dernier doit descendre, tandis que le 12e et le 13e jouent le tour final de D2. Mais alors, on se retrouve, en D1, avec des playoffs 2 à 5 (équipes), avec une équipe bye à chaque journée, ce qui n'est pas l'idéal. C'est pourquoi j'imagine d'envoyer les deux derniers de D1 au tour final de D2. Ou alors, on peut faire un descendant direct, et une équipe au tour final. Cela peut se débattre mais la base est là." En division 2, la première phase comprendra 36 journées (2 allers et 2 retours). Le champion monte en D1. Le tour final se joue à 6 avec les 2 derniers des PO2 de division 1, le 2e de D2 et les trois vainqueurs des tranches. Les deux derniers de D2 jouent le tour final de D3. "La première chose à faire est de revoir les critères imposés aux clubs professionnels au niveau de budget, des infrastructures, de la gestion, etc." a précisé Ivan De Witte. "Dans mon plan, il y a 24 clubs pros (14 en D1 et 10 en D2), contre 34 actuellement (16 en D1 et 18 en D2). Je crois que c'est le bon nombre. Tous les clubs joueraient 36 matches, contre actuellement 40 pour certains, voire 42 pour ceux qui disputent les barrages playoffs1-playoffs2. Et 36 matches aussi pour les 10 équipes de D2, qui s'affronteraient quatre fois en phase classique, avant un tour final élargi."