Le match entre les deux équipes en forme du moment s'est terminé mercredi par la victoire 0-2 du Cercle Bruges à Anderlecht, réduit à dix à la suite de l'exclusion de Wesley Hoedt (25e). Au même moment, Seraing a remporté le duel des derniers face au Beerschot (2-1). Après 24 journées, Anderlecht (42 points) reste quatrième tandis que le Cercle, qui a pris 21 points sur 24 sous la direction de Dominik Thalhammer, se hisse en 7e position (34 points). Malgré son succès, Seraing stagne en 17e position avec 22 points, dix de plus que le Beerschot (18e).

A Anderlecht, Vincent Kompany, qui devait se passer d'Amir Murillo et Kristoffer Olsson, suspendus, a titularisé Kylian Sardella et Francis Amuzu. Thalhammer n'a effectué qu'un changement obligé en remplaçant Olivier Deman (suspendu) par Charles Vanhoutte. Anderlecht a éprouvé quelques difficultés à se défaire de l'emprise du Cercle et il a fallu attendre pour qu'il porte le danger dans la zone adverse. Sur un coup franc de Lior Refaelov, Hoedt n'a pas cadré sa reprise de la tête alors que le but était vide après la sortie manquée de Thomas Didillon (15e). La soirée était d'autant plus noire pour le défenseur néerlandais qu'il allait être exclu pour une faute sur Rabbi Matondo. Dans un premier temps, Wesli De Cremer a sorti le carton jaune avant de le rougir à suite de l'intervention du Var (25e). Du coup, Kompany a sorti un attaquant, Benito Raman, pour un arrière, Hannes Delcroix (29e), qui a été remplacé à son tour par Zeno Debast (46e). Le Cercle a profité de sa supériorité numérique et Hendrik Van Crombrugge a tenu son équipe dans le match en boxant une reprise de Matondo (35e) et en sortant à propos dans les pieds de l'attaquant gallois (38e).

En seconde période, Anderlecht n'a pas dû affronter la tempête: le Cercle faisait circuler le ballon sans pour autant se montrer dangereux. Les Mauves ne l'étaient pas non plus puisqu'ils n'avaient pas encore cadré un ballon quand Matondo a trompé Van Crombrugge d'un envoi de l'extérieur du rectangle (68e, 0-1). Anderlecht a frôlé l'égalisation sur une tentative de Refaelov (72e). Trois tirs et aucun cadré: c'était insuffisant d'autant que monté au jeu (72e), Frank Kanouté a assuré la première victoire du Cercle au Parc Astrid depuis janvier 2009 (87e, 0-2).

null, belga
null © belga

SERAING S'OFFRE UNE BONNE BOUFFEE D'AIR

Au Pairay, Seraing a mis fin à une série de sept défaites alors que Jean-Louis Garcia a reconduit le onze, qui s'était incliné à Saint-Trond. Après le succès contre OHL, Javier Torrente a été obligé de remplacer Ramiro Vaca, qui a rejoint l'équipe de Bolivie, par Raphael Holzhauser.

Sous l'impulsion de l'Autrichien, les Rats ont pris l'initiative sans pour autant griffer l'armure des Métallos, plus efficaces sur les phases arrêtées. Néanmoins, Wouter Biebauw avait passé une soirée tranquille jusqu'au moment où il a descendu Antoine Bernier, provoquant le penalty transformé par Georges Mikautadze (40e, 1-0). A la pause chez les Anversois, Pierre Bourdin a cédé sa place à Lawrence Shankland, qui a égalisé (49e, 1-1). Seraing a directement répliqué notamment avec Mikautadze dont un premier envoi est passé juste à côté (53e). Le Géorgien n'était pas verni car sa frappe suivante s'est écrasée sur le poteau mais Youssef Maziz a bien suivi (57e, 2-1).

Le match entre les deux équipes en forme du moment s'est terminé mercredi par la victoire 0-2 du Cercle Bruges à Anderlecht, réduit à dix à la suite de l'exclusion de Wesley Hoedt (25e). Au même moment, Seraing a remporté le duel des derniers face au Beerschot (2-1). Après 24 journées, Anderlecht (42 points) reste quatrième tandis que le Cercle, qui a pris 21 points sur 24 sous la direction de Dominik Thalhammer, se hisse en 7e position (34 points). Malgré son succès, Seraing stagne en 17e position avec 22 points, dix de plus que le Beerschot (18e). A Anderlecht, Vincent Kompany, qui devait se passer d'Amir Murillo et Kristoffer Olsson, suspendus, a titularisé Kylian Sardella et Francis Amuzu. Thalhammer n'a effectué qu'un changement obligé en remplaçant Olivier Deman (suspendu) par Charles Vanhoutte. Anderlecht a éprouvé quelques difficultés à se défaire de l'emprise du Cercle et il a fallu attendre pour qu'il porte le danger dans la zone adverse. Sur un coup franc de Lior Refaelov, Hoedt n'a pas cadré sa reprise de la tête alors que le but était vide après la sortie manquée de Thomas Didillon (15e). La soirée était d'autant plus noire pour le défenseur néerlandais qu'il allait être exclu pour une faute sur Rabbi Matondo. Dans un premier temps, Wesli De Cremer a sorti le carton jaune avant de le rougir à suite de l'intervention du Var (25e). Du coup, Kompany a sorti un attaquant, Benito Raman, pour un arrière, Hannes Delcroix (29e), qui a été remplacé à son tour par Zeno Debast (46e). Le Cercle a profité de sa supériorité numérique et Hendrik Van Crombrugge a tenu son équipe dans le match en boxant une reprise de Matondo (35e) et en sortant à propos dans les pieds de l'attaquant gallois (38e). En seconde période, Anderlecht n'a pas dû affronter la tempête: le Cercle faisait circuler le ballon sans pour autant se montrer dangereux. Les Mauves ne l'étaient pas non plus puisqu'ils n'avaient pas encore cadré un ballon quand Matondo a trompé Van Crombrugge d'un envoi de l'extérieur du rectangle (68e, 0-1). Anderlecht a frôlé l'égalisation sur une tentative de Refaelov (72e). Trois tirs et aucun cadré: c'était insuffisant d'autant que monté au jeu (72e), Frank Kanouté a assuré la première victoire du Cercle au Parc Astrid depuis janvier 2009 (87e, 0-2). Au Pairay, Seraing a mis fin à une série de sept défaites alors que Jean-Louis Garcia a reconduit le onze, qui s'était incliné à Saint-Trond. Après le succès contre OHL, Javier Torrente a été obligé de remplacer Ramiro Vaca, qui a rejoint l'équipe de Bolivie, par Raphael Holzhauser. Sous l'impulsion de l'Autrichien, les Rats ont pris l'initiative sans pour autant griffer l'armure des Métallos, plus efficaces sur les phases arrêtées. Néanmoins, Wouter Biebauw avait passé une soirée tranquille jusqu'au moment où il a descendu Antoine Bernier, provoquant le penalty transformé par Georges Mikautadze (40e, 1-0). A la pause chez les Anversois, Pierre Bourdin a cédé sa place à Lawrence Shankland, qui a égalisé (49e, 1-1). Seraing a directement répliqué notamment avec Mikautadze dont un premier envoi est passé juste à côté (53e). Le Géorgien n'était pas verni car sa frappe suivante s'est écrasée sur le poteau mais Youssef Maziz a bien suivi (57e, 2-1).