Mircea Rednic est inquiet pour la suite de la saison et il tient à le faire savoir (une fois de plus) à ses dirigeants. "La direction doit réagir. Vite", peut-on lire sur le site de la DH. "Les rencontres difficiles se profilent à l'horizon et mon effectif est limite."

Le match de samedi face à La Gantoise a certes apporté son lot de satisfactions aux yeux du coach roumain : "On n'a pas encaissé de but, c'est bien. C'est la preuve que notre organisation défensive, mise en place avant la trêve, fonctionne toujours bien.

Cependant les Rouches continuent à pécher à la conclusion : "Dommage, en revanche, que nous n'ayons pas résolu notre problème, récurrent, d'efficacité offensive. Ce constat me force à avouer que je dois me satisfaire de ce petit point, qui nous a coûté énormément...", explique encore Rednic.

"Je remercie Goreux, au nom du club"

Par ailleurs, le technicien du Standard a eu du mal à cacher sa déception de voir partir Réginal Goreux pour la Russie. "Je ne le vis pas bien. Je ne voulais même pas le sélectionner car je craignais qu'il ne s'implique plus totalement dans cette rencontre. Mais il m'a demandé de ne pas l'écarter. J'ai eu raison de l'écouter. Réginal a beaucoup donné au Standard. Je le remercie, au nom du club. Personnellement, j'ai pris plaisir à travailler avec lui. Son départ me pose un problème de sélection supplémentaire : il ne sera pas aisé de le remplacer. Mais c'est cela, aussi, le lot d'un entraîneur", conclut Mircea Rednic, fataliste.

Mircea Rednic est inquiet pour la suite de la saison et il tient à le faire savoir (une fois de plus) à ses dirigeants. "La direction doit réagir. Vite", peut-on lire sur le site de la DH. "Les rencontres difficiles se profilent à l'horizon et mon effectif est limite." Le match de samedi face à La Gantoise a certes apporté son lot de satisfactions aux yeux du coach roumain : "On n'a pas encaissé de but, c'est bien. C'est la preuve que notre organisation défensive, mise en place avant la trêve, fonctionne toujours bien. Cependant les Rouches continuent à pécher à la conclusion : "Dommage, en revanche, que nous n'ayons pas résolu notre problème, récurrent, d'efficacité offensive. Ce constat me force à avouer que je dois me satisfaire de ce petit point, qui nous a coûté énormément...", explique encore Rednic. "Je remercie Goreux, au nom du club" Par ailleurs, le technicien du Standard a eu du mal à cacher sa déception de voir partir Réginal Goreux pour la Russie. "Je ne le vis pas bien. Je ne voulais même pas le sélectionner car je craignais qu'il ne s'implique plus totalement dans cette rencontre. Mais il m'a demandé de ne pas l'écarter. J'ai eu raison de l'écouter. Réginal a beaucoup donné au Standard. Je le remercie, au nom du club. Personnellement, j'ai pris plaisir à travailler avec lui. Son départ me pose un problème de sélection supplémentaire : il ne sera pas aisé de le remplacer. Mais c'est cela, aussi, le lot d'un entraîneur", conclut Mircea Rednic, fataliste.