"Je pense que nous avions un peu de mal durant les 20 premières minutes, mais après nous avons mis notre rythme, nous étions mieux organisées", a analysé Cayman. "Je sais que les Autrichiennes étaient fatiguées, elles m'ont dit que c'était intense. C'est bon signe, ce sont des matchs comme ça que nous aurons à l'Euro. L'intensité sera à peu près pareille, déjà contre l'Islande. C'était une bonne répétition. Malheureusement, nous avons perdu, mais je pense que nous avons montré de bonnes choses. Et nous avons eu des occasions, la prochaine fois, il faudra les mettre." Cayman était alignée comme latérale droit avec Elena Dhont, de retour dans le onze de base pour la première fois depuis octobre 2020, devant elle. "Avec Elena, nous avons mis beaucoup d'envie et d'énergie dans le match. Je pense que c'était bien entre nous. Nous nous entendons bien. Ce n'était pas un match facile, il n'y avait pas beaucoup d'espace, mais je pense que nous avons quand même bien fait." Cayman reconnait qu'elle préfère "jouer devant, mais je peux faire quelque chose derrière aussi, je suis là pour l'équipe. Le coach me met où il a besoin." La récente lauréate de la Ligue des Champions avec Lyon pense que les Flames seront prêtes pour le premier match contre l'Islande le 10 juillet. "Nous avons hâte de commencer le tournoi. Il reste deux bonnes semaines de travail, nous allons bien travailler." (Belga)

"Je pense que nous avions un peu de mal durant les 20 premières minutes, mais après nous avons mis notre rythme, nous étions mieux organisées", a analysé Cayman. "Je sais que les Autrichiennes étaient fatiguées, elles m'ont dit que c'était intense. C'est bon signe, ce sont des matchs comme ça que nous aurons à l'Euro. L'intensité sera à peu près pareille, déjà contre l'Islande. C'était une bonne répétition. Malheureusement, nous avons perdu, mais je pense que nous avons montré de bonnes choses. Et nous avons eu des occasions, la prochaine fois, il faudra les mettre." Cayman était alignée comme latérale droit avec Elena Dhont, de retour dans le onze de base pour la première fois depuis octobre 2020, devant elle. "Avec Elena, nous avons mis beaucoup d'envie et d'énergie dans le match. Je pense que c'était bien entre nous. Nous nous entendons bien. Ce n'était pas un match facile, il n'y avait pas beaucoup d'espace, mais je pense que nous avons quand même bien fait." Cayman reconnait qu'elle préfère "jouer devant, mais je peux faire quelque chose derrière aussi, je suis là pour l'équipe. Le coach me met où il a besoin." La récente lauréate de la Ligue des Champions avec Lyon pense que les Flames seront prêtes pour le premier match contre l'Islande le 10 juillet. "Nous avons hâte de commencer le tournoi. Il reste deux bonnes semaines de travail, nous allons bien travailler." (Belga)