Les Flames, qui ont pu compter sur un quintuplé de Tine De Caigny, affichent le bilan parfait de 4 victoires en autant de matches et sont en tête du groupe à égalité avec la Suisse. "C'est génial de voir que tout le monde peut être dangereux sur le terrain. J'ai vu des assists de Tessa Wullaert, Davinia Vanmechelen et j'en oublie. Tine De Caigny en a marqué cinq aujourd'hui (mardi, ndlr), Davina Philtjens deux vendredi. Elles ont toutes des qualités", a déclaré l'entraîneur à l'issue de la rencontre. De Caigny compte sept buts alors que Tessa Wullaert, attaquante désignée, compte six assists et un but depuis le début de la campagne. "Pour Tine, c'est surtout important de comprendre comment elle est parvenue à en marquer cinq: elle a énormément travaillé ce dernier mois. Je n'étais pas spécialement satisfait après la Roumanie et nous en avons discuté." Seul point d'ombre au tableau: les nombreuses occasions ratées. Il faudra que l'efficacité soit davantage au rendez-vous le 14 avril prochain à Louvain lors du duel crucial contre la Suisse. "Le rythme était trop faible dans le premier quart d'heure car nous nous sommes mis au niveau de notre adversaire. Nous avons accéléré le rythme après le premier but et avons réalisé de belles attaques ponctuées de beaux buts. On aurait pu en marquer plus mais l'objectif était d'avoir ce 12/12." Pour fêter le 100e match de Serneels à la tête de l'équipe nationale féminine, la fédération avait invité Eric Gerets, son entraîneur au Lierse lors du titre 1997. "Il a été très important dans ma carrière", a déclaré le T1 des Flames. "Tant comme joueur que comme entraîneur, j'ai beaucoup appris de lui. C'est une personne fantastique, je ne savais pas du tout qu'il allait venir ce soir (mardi, ndlr). J'ai eu du mal à le croire quand je l'ai vu arriver. Il a fait beaucoup pour moi et je lui suis reconnaissant." (Belga)