Le technicien de l'équipe nationale a souligné le caractère historique de la campagne des Flames. "Nous terminons à la première place du groupe avec 21 points et une différence de buts de +32. C'est énorme, historique. Je suis vraiment très heureux." "Nous avons signé une prestation collective de très haut niveau. C'est compliqué de mettre vraiment une joueuse en avant", a encore analysé Ives Serneels, ravi de la réaction de sa phalange malgré dix premières minutes compliquées. "La Suisse a bien débuté le match. Mais j'ai été très content de voir que mes joueuses ont rapidement pu avoir un déclic." La Belgique termine donc en tête de son groupe, deux longueurs devant la Suisse. "Je suis très fier de ce que nous avons réalisé, mes joueuses ont effectué un travail fantastique ces derniers mois. C'est un jour historique pour le football féminin en Belgique", a ajouté Serneels. Le sélectionneur, en place depuis 2011, estime que son groupe peut encore évoluer. "Nous avons un très bon mélange entre jeunesse et expérience afin d'encore franchir une étape." Ce match contre la Suisse constitue peut-être une référence pour l'équipe nationale. "La Suisse est une équipe qui a déjà joué de grands tournois. Voir que notre équipe est capable de jouer à ce niveau contre un tel adversaire doit nous donner confiance. C'est bien de voir que nous pouvons jouer avec beaucoup de maturité, garder notre calme et prendre confiance au fil d'un match." (Belga)

Le technicien de l'équipe nationale a souligné le caractère historique de la campagne des Flames. "Nous terminons à la première place du groupe avec 21 points et une différence de buts de +32. C'est énorme, historique. Je suis vraiment très heureux." "Nous avons signé une prestation collective de très haut niveau. C'est compliqué de mettre vraiment une joueuse en avant", a encore analysé Ives Serneels, ravi de la réaction de sa phalange malgré dix premières minutes compliquées. "La Suisse a bien débuté le match. Mais j'ai été très content de voir que mes joueuses ont rapidement pu avoir un déclic." La Belgique termine donc en tête de son groupe, deux longueurs devant la Suisse. "Je suis très fier de ce que nous avons réalisé, mes joueuses ont effectué un travail fantastique ces derniers mois. C'est un jour historique pour le football féminin en Belgique", a ajouté Serneels. Le sélectionneur, en place depuis 2011, estime que son groupe peut encore évoluer. "Nous avons un très bon mélange entre jeunesse et expérience afin d'encore franchir une étape." Ce match contre la Suisse constitue peut-être une référence pour l'équipe nationale. "La Suisse est une équipe qui a déjà joué de grands tournois. Voir que notre équipe est capable de jouer à ce niveau contre un tel adversaire doit nous donner confiance. C'est bien de voir que nous pouvons jouer avec beaucoup de maturité, garder notre calme et prendre confiance au fil d'un match." (Belga)