"Nous avons connu une première mi-temps difficile, avec beaucoup de déchets dans notre jeu. Nous avons progressé au fil des minutes et après la pause, nous avons continué d'une belle manière", a raconté le sélectionneur national Ives Serneels. "Je suis content, c'est un résultat mérité. Nous avons concédé peu d'opportunités. Comparé à notre rencontre face à la Corée du Nord, l'équipe était mieux organisée. Au plus la rencontre avançait, au mieux notre jeu évoluait." Le sélectionneur a tout de même vu des points à travailler, à un peu plus d'un mois du début de l'Euro. "Surtout avant la pause, il y a des choses à améliorer. Nous avons reculé, raison pour laquelle nous étions sous pression. De plus, nous n'avons pas assez exploité les possibilités de sortir et l'intensité pouvait être plus élevée. Physiquement, nous sommes forts, mais pas encore au top niveau", a reconnu le sélectionneur national. Les Red Flames se retrouveront à nouveau le 22 juin. Trois jours plus tard, Serneels devra écarter cinq joueuses de sa sélection de 28. "L'Euro débute le 16 juillet, et nous avons eu dix jours d'entraînement. Nous ne sommes donc pas encore au niveau que nous pouvons atteindre. A partir du 22 juin, nous allons nous retrouver. Trois jours plus tard, je dévoilerai ma sélection définitive. Je n'ai pas remarqué de nervosité dans le groupe, tout le monde travaille de manière très disciplinée." Le sélectionneur ne se prononce pas sur les ambitions de son équipe à l'Euro. "Nous n'allons pas encore parler d'ambitions. Bien sûr, nous voulons gagner notre premier match contre le Danemark, mais nous devons encore travailler pour cela." (Belga)

"Nous avons connu une première mi-temps difficile, avec beaucoup de déchets dans notre jeu. Nous avons progressé au fil des minutes et après la pause, nous avons continué d'une belle manière", a raconté le sélectionneur national Ives Serneels. "Je suis content, c'est un résultat mérité. Nous avons concédé peu d'opportunités. Comparé à notre rencontre face à la Corée du Nord, l'équipe était mieux organisée. Au plus la rencontre avançait, au mieux notre jeu évoluait." Le sélectionneur a tout de même vu des points à travailler, à un peu plus d'un mois du début de l'Euro. "Surtout avant la pause, il y a des choses à améliorer. Nous avons reculé, raison pour laquelle nous étions sous pression. De plus, nous n'avons pas assez exploité les possibilités de sortir et l'intensité pouvait être plus élevée. Physiquement, nous sommes forts, mais pas encore au top niveau", a reconnu le sélectionneur national. Les Red Flames se retrouveront à nouveau le 22 juin. Trois jours plus tard, Serneels devra écarter cinq joueuses de sa sélection de 28. "L'Euro débute le 16 juillet, et nous avons eu dix jours d'entraînement. Nous ne sommes donc pas encore au niveau que nous pouvons atteindre. A partir du 22 juin, nous allons nous retrouver. Trois jours plus tard, je dévoilerai ma sélection définitive. Je n'ai pas remarqué de nervosité dans le groupe, tout le monde travaille de manière très disciplinée." Le sélectionneur ne se prononce pas sur les ambitions de son équipe à l'Euro. "Nous n'allons pas encore parler d'ambitions. Bien sûr, nous voulons gagner notre premier match contre le Danemark, mais nous devons encore travailler pour cela." (Belga)