L'équipe nationale belge féminine de football affrontera les Pays-Bas à Louvain le jeudi 18 février sur le coup de 20h avant de se rendre à Aix-la-Chapelle le 21 février pour y défier l'Allemagne. Allemandes et Néerlandaises se croiseront à Venlo trois jours plus tard. Ce triptyque constitue une étape symbolique dans le cadre de la candidature conjointe des trois pays, baptisée 'Three Nations, One Goal'. "Cela prouve que la candidature de nos trois pays est un projet qui ne se veut pas seulement ambitieux, mais repose aussi sur des bases solides", pouvait-on lire dans le communiqué de l'Union belge. Outre sa portée médiatique en vue du Mondial 2027, ces deux matches contre l'Allemagne (FIFA 2) et les Pays-Bas (FIFA 4) sont de bons révélateurs pour l'équipe d'Ives Serneels, "ravi de pouvoir affronter deux nations du top absolu". "Notre objectif est de nous préparer au mieux pour les qualifications en vue de la Coupe du monde 2023 et la phase finale de l'Euro 2022 et nous ne pouvions pas rêver mieux comme adversaires. Par ailleurs, les courtes distances nous permettront de ne faire que des allers-retours, ce qui constitue un véritable avantage, et ce, encore plus dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons", a déclaré Serneels. La Belgique, 17e au classement FIFA, s'est qualifiée directement pour l'Euro 2022 grâce au gain de son groupe à la suite d'une victoire 4-0 contre la Suisse en décembre. Mi-octobre, les fédérations belge, allemande et néerlandaise de football ont déclaré unir leurs forces pour tenter d'organiser le Mondial 2027. (Belga)

L'équipe nationale belge féminine de football affrontera les Pays-Bas à Louvain le jeudi 18 février sur le coup de 20h avant de se rendre à Aix-la-Chapelle le 21 février pour y défier l'Allemagne. Allemandes et Néerlandaises se croiseront à Venlo trois jours plus tard. Ce triptyque constitue une étape symbolique dans le cadre de la candidature conjointe des trois pays, baptisée 'Three Nations, One Goal'. "Cela prouve que la candidature de nos trois pays est un projet qui ne se veut pas seulement ambitieux, mais repose aussi sur des bases solides", pouvait-on lire dans le communiqué de l'Union belge. Outre sa portée médiatique en vue du Mondial 2027, ces deux matches contre l'Allemagne (FIFA 2) et les Pays-Bas (FIFA 4) sont de bons révélateurs pour l'équipe d'Ives Serneels, "ravi de pouvoir affronter deux nations du top absolu". "Notre objectif est de nous préparer au mieux pour les qualifications en vue de la Coupe du monde 2023 et la phase finale de l'Euro 2022 et nous ne pouvions pas rêver mieux comme adversaires. Par ailleurs, les courtes distances nous permettront de ne faire que des allers-retours, ce qui constitue un véritable avantage, et ce, encore plus dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons", a déclaré Serneels. La Belgique, 17e au classement FIFA, s'est qualifiée directement pour l'Euro 2022 grâce au gain de son groupe à la suite d'une victoire 4-0 contre la Suisse en décembre. Mi-octobre, les fédérations belge, allemande et néerlandaise de football ont déclaré unir leurs forces pour tenter d'organiser le Mondial 2027. (Belga)