Les huit équipages se sont élancés à 15h35 en direction de la Corse pour y faire le tour et revenir vers l'Italie ensuite pour une course de 4 jours et trois nuits. L'arrivée à Gênes est prévue samedi. Jonas Gerckens et Sophie Faguet se sont élancés en deuxième position derrière le bateau italien. Cette deuxième édition rassemble quelques belles pointures de la voile avec pour la France Marie Riou (vainqueur de la Volvo Ocean Race, des JO de Londres 2012 et de Rio 2016 en match-racing) et Benjamin Schwartz (victorieux aussi de la Volvo Ocean race). Il y a aussi l'Espagnol Iker Martinez (médaillé olympique à Pékin en 2008 et à Athènes en 2004 en 49er) et Natalia Dufresne (médaillée olympique en Grèce aussi en 470) et la Grande-Bretagne avec Dee Caffari, victorieuse du Vendée Globe en 2008 et James Harayada. La classe attire de plus en plus de skippers de haut niveau en vue des Jeux Olympiques de Paris en 2024. (Belga)

Les huit équipages se sont élancés à 15h35 en direction de la Corse pour y faire le tour et revenir vers l'Italie ensuite pour une course de 4 jours et trois nuits. L'arrivée à Gênes est prévue samedi. Jonas Gerckens et Sophie Faguet se sont élancés en deuxième position derrière le bateau italien. Cette deuxième édition rassemble quelques belles pointures de la voile avec pour la France Marie Riou (vainqueur de la Volvo Ocean Race, des JO de Londres 2012 et de Rio 2016 en match-racing) et Benjamin Schwartz (victorieux aussi de la Volvo Ocean race). Il y a aussi l'Espagnol Iker Martinez (médaillé olympique à Pékin en 2008 et à Athènes en 2004 en 49er) et Natalia Dufresne (médaillée olympique en Grèce aussi en 470) et la Grande-Bretagne avec Dee Caffari, victorieuse du Vendée Globe en 2008 et James Harayada. La classe attire de plus en plus de skippers de haut niveau en vue des Jeux Olympiques de Paris en 2024. (Belga)