Une note d'humour pour commencer. Le 23 décembre dernier, un groupe de supporters de Manchester City poste un petit film censé résumer l'année de Kevin De Bruyne. Le décor: un filet de tennis installé dans une petite cour. D'un côté, un adulte au service. De l'autre, un jeune qui ne parvient pas à renvoyer une balle correctement. L'ado reste immobile.
...

Une note d'humour pour commencer. Le 23 décembre dernier, un groupe de supporters de Manchester City poste un petit film censé résumer l'année de Kevin De Bruyne. Le décor: un filet de tennis installé dans une petite cour. D'un côté, un adulte au service. De l'autre, un jeune qui ne parvient pas à renvoyer une balle correctement. L'ado reste immobile. Le commentaire accompagnant ce montage vidéo: " Kevin De Bruyne trying to assist our forwards this season. " Décryptage: KDB distille des caviars qui sont vite gaspillés. Sam Lee suit Manchester City pour The Athletic, un média en ligne. Il confirme. En 2020, De Bruyne a été, et de loin, le meilleur joueur des Citizens. Il a créé énormément d'occasions pour ses coéquipiers, mais ils ne l'ont pas toujours aidé. C'est souligné aussi dans d'autres analyses. Quelques jours plus tôt, un autre film est sorti, reprenant toutes les bonnes passes adressées par Kevin De Bruyne cette année, des passes qui n'ont pas été converties. Le commentaire qui accompagnait la vidéo: " What stats don't say. " L'année (particulière) de KDB, c'est ici. Quand Manchester City reçoit Everton le premier jour de l'année, De Bruyne sort d'une semaine pleine. Il a réussi un début de saison phénoménal, avec neuf assists en dix journées, et après une période plus compliquée de sept matches consécutifs sans une seule passe décisive (mais quatre buts marqués), il est en feu autour des fêtes. Il donne trois assists en trois matches, ce qui lui en fait douze au total. De plus en plus, on entend (dans sa bouche également) que le record de Thierry Henry (vingt passes décisives en une saison) peut tomber. " En Angleterre, c'est un gros truc, ce record, parce qu'il remonte à 2003 ", avance Lee. " Mesut Özil et Cesc Fabregas l'ont menacé après avoir signé un gros début de saison, mais tous deux avaient flanché après le Nouvel An. En janvier de cette année, personne ne pensait que ça pouvait aussi arriver à De Bruyne. La seule personne qui semblait en mesure de le contrarier dans sa quête du record, c'était Pep Guardiola. Parce que De Bruyne avait souffert de petites blessures pendant la saison précédente et Guardiola envisageait de le faire souffler de temps en temps. Même s'il savait que ça pouvait lui coûter cher de se passer de son meilleur joueur. Quand il l'avait laissé sur le banc à Norwich en septembre, City avait été battu. De Bruyne venait de jouer des matches avec l'équipe belge et Guardiola avait remarqué que les matches internationaux pouvaient provoquer des blessures au retour dans les clubs. " Les observateurs ont vite compris que cette tournante risquait de pénaliser De Bruyne sur la route du fameux record. Pour le titre, City a vite été mis hors-jeu, notamment à cause de défaites avant le Nouvel An contre Norwich, Liverpool, Manchester United et Wolverhampton. Celles-ci ont éclipsé le niveau du Diable, associé à David Silva. " Les statistiques ont montré que derrière De Bruyne, Silva était le joueur qui créait le plus d'occasions ", précise Lee. " L'adversaire devait surveiller deux meneurs de jeu, ça leur donnait une certaine liberté. " En janvier, City jette les bases de son premier trophée de la saison. Pour le match aller de la demi-finale de League Cup à Old Trafford, Guardiola maintient Sergio Agüero et Gabriel Jesus sur le banc. City joue avec un faux 9 et s'impose 1-3. " On s'était entraînés à ce dispositif pendant un quart d'heure tout au plus ", lâche De Bruyne. En février, les clubs anglais reçoivent une semaine de congé, une décision de la fédération, tant le rythme est effréné. Kevin De Bruyne part au soleil, en famille. Il est en vacances quand l'UEFA annonce la suspension de City pour toutes les compétitions européennes, pour avoir enfreint les règles du fair-play financier. City avait déjà été puni une première fois en 2014: une amende de soixante millions (dont quarante avec sursis), un plafonnement des salaires durant deux ans, une limitation des dépenses de transferts et de la composition du noyau à 21 joueurs. Cette fois, le club prend trente millions d'amende et est privé de Coupe d'Europe pendant deux ans. Une décision qui tombe à un moment où De Bruyne vient encore de cracher le feu avec trois assists de plus. C'est aussi le moment d'affronter le Real en Ligue des Champions et Guardiola refait le coup d'Old Trafford, sans attaquant de pointe spécifique. KDB oriente le match avec un but et une passe décisive. Pour Jamie Redknapp, c'est limpide: " Pour moi, Kevin De Bruyne est le meilleur joueur de la saison. " Il l'écrit ça dans sa chronique dans le Daily Mail. Bizarre quand même quand on sait que Redknapp est étiqueté Liverpool et que ce club est occupé à tout déchirer en Premier League. " C'est bien lui le meilleur joueur de la saison, avec des longueurs d'avance. Il fait tout, il est sur une autre planète. " Le 1er mars, c'est la finale de la League Cup. City est sur un nuage après la victoire sur le terrain du Real, ça fait oublier les faux pas en championnat. Le rêve ultime, la victoire finale en Ligue des Champions, est plus vivant que jamais. Les journaux promettent à Aston Villa bien du plaisir face à De Bruyne dans cette finale nationale. Ces mêmes journaux signalent que City est à un tournant. La suspension européenne risque de provoquer un exode. On parle du Belge à Madrid. Ils évoquent un noyau qui prend de l'âge. David Silva a 34 ans, Agüero va sur ses 32 balais, Fernandinho fonce vers les 35. Et quid de Pep Guardiola, dont le contrat expirera en 2021'? Barcelone est en crise, ça pourrait le faire pour lui! Sur le terrain du Real, De Bruyne porte le brassard. Silva, le capitaine attitré, est réserviste. Comme Fernandinho. La relève de la garde se confirme. Sam Lee raconte: " De Bruyne s'est de plus en plus érigé comme un leader du vestiaire. Avec Kyle Walker. Ils sont censés combler le vide provoqué par le départ de Vincent Kompany. " En finale de la Coupe de la Ligue, De Bruyne commence sur le banc. City mène 2-1 quand il monte. Les Skyblues arrachent le trophée, on ne sait pas à ce moment-là que la saison est déjà (provisoirement) terminée. Le Covid suspend toutes les activités foot jusqu'au 17 juin. KDB en est à quinze assists, le record de Thierry Henry est toujours envisageable. City écrase Arsenal, 3-0, avec un but de De Bruyne qui réussit sa rentrée. Mais le 25 juin, le titre n'est définitivement plus qu'une illusion: défaite à Chelsea et Liverpool est à nouveau champion après une traversée du désert qui a duré trente ans. Capi Kevin tente de maintenir les troupes en éveil: " Notre saison peut toujours être inoubliable si on gagne la FA Cup et la Ligue des Champions. On est tous déçus, mais on doit reconnaître que Liverpool était plus fort. On a bien bossé, on a produit du beau football, mais on n'était pas assez bons. " " De Bruyne a fait tout ce qu'il pouvait faire en tant que capitaine, en tant que leader du vestiaire ", dit Sam Lee. " En même temps, je ne suis pas sûr que ce soit un rôle taillé pour lui. Ce n'est pas parce que tu es le meilleur joueur de ton équipe que tu es le capitaine idéal. Comment dire? Il n'est pas toujours le plus constructif dans ce qu'il dit et ce qu'il fait. Par exemple, quand il donne une bonne passe, et qu'il n'y a personne pour l'exploiter, il n'hésite pas à lever les bras au ciel. " Est-ce aussi l'avis de ses coéquipiers? En tout cas, quand le départ de David Silva vers la Real Sociedad est confirmé, c'est Fernandinho qui hérite du brassard. Et quand Fernandinho n'est pas sur le terrain, ce bout de tissu est pour Raheem Sterling ou De Bruyne, capitaine une fois sur deux. Le 26 juillet, il égale le fameux record de Thierry Henry: vingt assists. En marquant ses douzième et treizième buts, il confirme son apport. Mais les trophées collectifs ne suivent pas. En demi-finale de la Cup, c'est Arsenal qui s'impose. Et en Champions League, sur un seul match, City est éliminé par Lyon. De Bruyne part en vacances pour une semaine après tout ça. Histoire d'être frais au départ de la nouvelle saison. La bonne nouvelle, c'est que le club a gagné son recours devant le TAS et a fait annuler sa suspension européenne. Gagner la Ligue des Champions dans l'immédiat, ça reste donc possible. Commencer la saison par un match avec son équipe nationale, c'est inhabituel. Commencer la saison par un passage chez les policiers, aussi. D'abord, Kevin De Bruyne déclare forfait pour le match de Nations League contre le Danemark pour rester auprès de son épouse Michèle Lacroix, qui donne naissance à leur troisième enfant, Suri, petite soeur de Mason Milian et Rome. La veille du match contre l'Islande, il est convoqué par la justice qui veut le confronter à Patrick De Koster, son agent de très longue date. De Bruyne a déposé plainte contre lui pour faux en écritures et blanchiment. De Koster va passer quelque temps derrière les barreaux, puis reprendra ses activités après sa libération. Il n'a pas d'interdiction de voyager et passera les fêtes au Sénégal, mais il doit respecter une condition: aucun contact avec Kevin De Bruyne. Kevin De Bruyne fait le boulot contre l'Islande en donnant une nouvelle passe décisive. Quelques jours plus tard, le 8 septembre, il est élu Footballeur Pro de l'année en Angleterre. " Un grand honneur ", lâche-t-il. " Et c'est bizarre que je sois le premier joueur de l'histoire de City à gagner ce trophée, quand on voit la qualité de ceux qui sont passés par ce club. C'est peut-être la récompense ultime, parce qu'elle est décernée par les joueurs. " City lance sa nouvelle saison le 21 septembre. Ça promet d'être une année intense, avec une défense renforcée, mais sans nouvel attaquant. Fin septembre, coup de tonnerre: défaite 2-5 contre Leicester City. Derrière, les trous n'ont pas été colmatés. Et Guardiola, déjà sous le feu des critiques après l'élimination par Lyon, est à nouveau dans le viseur. A-t-il encore sa place à Manchester? Pep Guardiola prolonge jusqu'en 2023. Au même moment, Kevin De Bruyne annonce qu'il négocie lui-même la prolongation de son contrat qui expire la même année. " Je suis heureux à Manchester. C'est un bon club avec de bons propriétaires. Si on veut changer d'équipe, on a besoin d'un agent. Mais si on reste, ce n'est pas si compliqué. " Entre-temps, City est devenu une équipe ennuyeuse. " De Bruyne n'est pas responsable ", explique Sam Lee. " Il continue à provoquer des occasions de but. Mais le départ de David Silva a laissé des traces. City joue maintenant autrement. Il a deux médians défensifs dans son dos, assez bas, il a plus de poids sur les épaules, c'est pour ça qu'il semble parfois fatigué, épuisé même. Parce qu'il doit faire beaucoup plus qu'avant. " Il semble déjà compliqué d'envisager un nouveau succès en Premier League. Parce que City a concédé beaucoup de matches nuls. Faut-il donc tout miser sur la Ligue des Champions et les coupes nationales? " De Bruyne est toujours le meilleur joueur de City ", nous dit notre confrère. " De loin. Guardiola le sait, c'est pour ça qu'il l'épargne quand c'est possible. Il l'a même fait en phase de groupes de la Champions League. " Et le record de Thierry Henry est toujours dans ses cordes. " Si un très bon attaquant était transféré, ça améliorerait ses statistiques. Un gars comme Erling Haaland, ça l'aiderait. Ou Lionel Messi. S'il venait à Manchester, De Bruyne devrait déménager vers le flanc gauche pour laisser un poste central à Messi. Il l'a déjà fait et ça s'était bien passé. "