Pour son match de rentrée après son élimination en quarts de finale de l'Euro, Roberto Martinez a décidé de titulariser Alexis Saelemaekers, Hans Vanaken et Leandro Trossard, associé devant aux tauliers que sont Eden Hazard et Romelu Lukaku.

C'est d'ailleurs une connexion ratée entre Saelemaekers et Vanaken qui a amené une ouverture du score estonienne aussi précoce qu'imprévue. Mattias Käit a profité de cette imprécision technique pour s'avancer vers le but et décocher une frappe qui a fait mouche (1-0, 2e).

La phalange du Catalan n'a pas paniqué, continuant à faire le siège de la surface adverse. A la 22e minute, un débordement et un centre millimétré d'Eden Hazard a permis à Hans Vanaken d'égaliser et marquer son 3e but international (1-1, 22e).

Si les Estoniens ont encore montré leur nez à la fenêtre, ce sont bien les Belges qui ont pris les commandes du match grâce à l'inévitable Romelu Lukaku. Héritant chanceusement du cuir dos au but, il a tiré à la retourne et trompé Karl Hein (1-2, 29e).

La Belgique n'a pas tardé à se mettre à l'abri au retour des vestiaires. Trouvé par Axel Witsel, Lukaku a inscrit, d'un tir tendu, son 66e but pour sa 99e apparition sous la vareuse des Diables (1-3, 52e).

Supérieure dans tous les secteurs, l'équipe nationale a encore ajouté deux buts. Witsel, à la conclusion d'un mouvement initié par Yannick Carrasco et ponctué par Trossard, a marqué, de près dans un but vide, son 11e but en 115 sélections (1-4, 65e).

Martinez a ensuite décidé d'opérer plusieurs changements, offrant à Albert Sambi Lokonga sa première apparition chez les Diables. Le milieu d'Arsenal a assisté au 5e but belge, inscrit par Thomas Foket. Lui aussi monté au jeu et parfaitement servi par Carrasco (1-5, 76e), le latéral du Stade de Reims a ouvert son compteur chez les Diables.

Seule ombre au tableau d'une soirée réussie sur le plan offensif, la Belgique a encaissé un second but de la 134e nation au ranking FIFA, inscrit par Sorga, étrangement seul au petit rectangle (2-5, 83e).

Au classement, la Belgique pointe en tête du groupe E avec 10 points, soit trois de plus que les Tchèques, qui ont battu la Biélorussie (1-0). Belges et Tchèques ont joué quatre rencontres. Suivent le pays de Galles (3 pts/2 m.), la Biélorussie (3 pts/3 m.) et l'Estonie (0 pt/3 m.)

Dimanche, les Diables Rouges recevront la République tchèque au stade Roi Baudouin. Ils auront à coeur d'afficher un autre visage que celui du match aller à Prague (1-1). L'équipe nationale ponctuera son triptyque de septembre contre la Biélorussie mercredi. Pour des raisons politiques, ce match a été délocalisé à Kazan, en Russie.

Lukaku critique après un but rapide: "Le prochain match devra être meilleur"

Avec deux buts, ses 65e et 66e en 99 matches internationaux, Romelu Lukaku a de nouveau joué un rôle important dans la victoire (2-5) des Diables rouges en Estonie.

Après un début hésitant, les Belges se sont vite retrouvés menés 1-0. "C'est malheureux que nous ayons encaissé aussi rapidement", a déclaré Romelu Lukaku après le match. "Nous aurions dû commencer le match différemment, mais nous avons heureusement bien récupéré par la suite. Mais cela ne fonctionne pas toujours, il faut donc essayer d'éviter ce genre de situation. Dimanche, il faudra être meilleur, car la République tchèque est un adversaire plus fort et dangereux".

Hans Vanaken était titulaire pour la sixième fois avec les Diables et a signé un excellent match, couronné par un but et une passe. "Je suis très heureux de cette opportunité et d'avoir pu me montrer à nouveau. J'essaie toujours de montrer à l'entraîneur que je suis prêt à jouer. J'espère avoir marqué des points aujourd'hui."

Une passe trop courte d'Alexis Saelemaekers vers Vanaken a conduit au premier but après deux minutes de jeu. "Alexis reçoit le ballon sur la droite, je suis au milieu. Il donne le ballon latéralement. Pour moi, c'était prendre un risque car l'adversaire était entre nous deux et pouvait aller vers le but. Il aurait mieux valu qu'Alexis n'essaie pas de me jouer cette balle directement. Nous avons donc été menés 1-0, mais la réaction après coup a été très bonne. C'est agréable de jouer au football dans une équipe avec de tels atouts. Quand Hazard et Lukaku sont près de vous, le jeu est plus facile et plus rapide."

Pour son match de rentrée après son élimination en quarts de finale de l'Euro, Roberto Martinez a décidé de titulariser Alexis Saelemaekers, Hans Vanaken et Leandro Trossard, associé devant aux tauliers que sont Eden Hazard et Romelu Lukaku. C'est d'ailleurs une connexion ratée entre Saelemaekers et Vanaken qui a amené une ouverture du score estonienne aussi précoce qu'imprévue. Mattias Käit a profité de cette imprécision technique pour s'avancer vers le but et décocher une frappe qui a fait mouche (1-0, 2e). La phalange du Catalan n'a pas paniqué, continuant à faire le siège de la surface adverse. A la 22e minute, un débordement et un centre millimétré d'Eden Hazard a permis à Hans Vanaken d'égaliser et marquer son 3e but international (1-1, 22e). Si les Estoniens ont encore montré leur nez à la fenêtre, ce sont bien les Belges qui ont pris les commandes du match grâce à l'inévitable Romelu Lukaku. Héritant chanceusement du cuir dos au but, il a tiré à la retourne et trompé Karl Hein (1-2, 29e). La Belgique n'a pas tardé à se mettre à l'abri au retour des vestiaires. Trouvé par Axel Witsel, Lukaku a inscrit, d'un tir tendu, son 66e but pour sa 99e apparition sous la vareuse des Diables (1-3, 52e). Supérieure dans tous les secteurs, l'équipe nationale a encore ajouté deux buts. Witsel, à la conclusion d'un mouvement initié par Yannick Carrasco et ponctué par Trossard, a marqué, de près dans un but vide, son 11e but en 115 sélections (1-4, 65e). Martinez a ensuite décidé d'opérer plusieurs changements, offrant à Albert Sambi Lokonga sa première apparition chez les Diables. Le milieu d'Arsenal a assisté au 5e but belge, inscrit par Thomas Foket. Lui aussi monté au jeu et parfaitement servi par Carrasco (1-5, 76e), le latéral du Stade de Reims a ouvert son compteur chez les Diables. Seule ombre au tableau d'une soirée réussie sur le plan offensif, la Belgique a encaissé un second but de la 134e nation au ranking FIFA, inscrit par Sorga, étrangement seul au petit rectangle (2-5, 83e). Au classement, la Belgique pointe en tête du groupe E avec 10 points, soit trois de plus que les Tchèques, qui ont battu la Biélorussie (1-0). Belges et Tchèques ont joué quatre rencontres. Suivent le pays de Galles (3 pts/2 m.), la Biélorussie (3 pts/3 m.) et l'Estonie (0 pt/3 m.) Dimanche, les Diables Rouges recevront la République tchèque au stade Roi Baudouin. Ils auront à coeur d'afficher un autre visage que celui du match aller à Prague (1-1). L'équipe nationale ponctuera son triptyque de septembre contre la Biélorussie mercredi. Pour des raisons politiques, ce match a été délocalisé à Kazan, en Russie.