Il y a deux ans, Chypre et Ben Shimon avaient perdu 4-0 à Bruxelles. Pour l'entraîneur, revenir en Belgique sera "un bon point de comparaison". "Nous savons que nous jouons contre une des meilleures équipes du monde mais nous voulons bien faire. C'est le sentiment qui habite le groupe à la veille de ce match." Chypre reste sur une amère défaite à domicile contre l'Écosse (1-2), reculant de la 3e à la 4e place du groupe I. "Même si nous restons sur un dernier résultat décevant, j'ai envie que les gens se sentent fiers de leur équipe. Le fait que la Belgique veuille atteindre le 30/30 ne change rien pour nous. Ils ont leur but, nous avons le nôtre." Pour Ben Shimon, il s'agit plus de se concentrer sur ses joueurs que de tenter de fixer un plan pour contrer les Diables Rouges. "Ils sont forts en contre-attaques et en attaques placées. Quand vous tentez d'annihiler un aspect de leur jeu, un autre surgit." Pour Jason Dimitriou, 50 sélections, il s'agira de faire "le meilleur match possible en tant qu'équipe". "Nous avons évolué ces dernières années, nous verrons ce que cela va donner mardi soir. J'aimerais évidemment gagner mais je sais que ça va être compliqué". Le latéral droit de Southend United devra s'occuper d'Eden Hazard. "Il faudra être 100% concentré. C'est un des meilleurs joueurs contre qui j'ai jamais joué", a ponctué celui qui était déjà de la partie en octobre 2017, dans un match où Eden Hazard avait marqué deux buts. (Belga)