Mikkelsen devance l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris) de 1 seconde, le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) de 1.2 et Neuville de 2.6. Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3), champion du monde en titre et dauphin de Neuville au championnat, a réalisé le 7e temps à 4 secondes de Mikkelsen. C'est la première fois que le WRC fait étape au Chili, 32e pays où est organisé un rallye du mondial, lancé en 1973. Ce Rallye du Chili compte seize étapes spéciales, dont dix différentes, et une Power Stage (304,81 km au total), à disputer en trois journées sur des routes majoritairement de graviers. Il y aura six spéciales au menu de vendredi, au total 125,27 kilomètres, dont deux fois les 30,72 km de El Puma (ES2 et ES4), et autant au programme samedi (121,15 kilomètres). Enfin dimanche, trois spéciales (45,86 km) le long du fleuve Bio Bio, le plus grand du pays, jusqu'en bord de mer, plus la Power Stage de 12,52 kilomètres, et ses points de bonus. (Belga)

Mikkelsen devance l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris) de 1 seconde, le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) de 1.2 et Neuville de 2.6. Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3), champion du monde en titre et dauphin de Neuville au championnat, a réalisé le 7e temps à 4 secondes de Mikkelsen. C'est la première fois que le WRC fait étape au Chili, 32e pays où est organisé un rallye du mondial, lancé en 1973. Ce Rallye du Chili compte seize étapes spéciales, dont dix différentes, et une Power Stage (304,81 km au total), à disputer en trois journées sur des routes majoritairement de graviers. Il y aura six spéciales au menu de vendredi, au total 125,27 kilomètres, dont deux fois les 30,72 km de El Puma (ES2 et ES4), et autant au programme samedi (121,15 kilomètres). Enfin dimanche, trois spéciales (45,86 km) le long du fleuve Bio Bio, le plus grand du pays, jusqu'en bord de mer, plus la Power Stage de 12,52 kilomètres, et ses points de bonus. (Belga)