Fernémont a perdu sa 1e place dès la première ES samedi. Il a commis une erreur et a effectué un tout droit. Le Wallon a perdu environ 10 secondes. Vincent Verschueren a pris la tête et a dû se battre pendant toute une journée pour se forger une avance de 7.5 secondes sur son premier poursuivant car il ne dispose pas contrairement à ses concurrents directs, Cherain et Fernémont, de la dernière évolution moteur de la Skoda. Cela ne l'a pas empêché de gagner trois spéciales. Cherain en a remporté six et Fernémont les trois autres. Patrick Snijers (Porsche 997 GT3) domine les GT. Il pointe au 8e rang du général. Guillaume de Mévius (Peugeot 208 T16) et Steve Matterne (Skoda Fabia R5) ont dû abandonner après une sortie de route. Pour de Mévius, c'est le troisième accident consécutif après ceux au rallye de Spa et lors des reconnaissances du rallye de Corse. Dimanche, huit spéciales sont programmées. Compte tenu de la pluie prévue, la course est loin d'être jouée. . (Belga)

Fernémont a perdu sa 1e place dès la première ES samedi. Il a commis une erreur et a effectué un tout droit. Le Wallon a perdu environ 10 secondes. Vincent Verschueren a pris la tête et a dû se battre pendant toute une journée pour se forger une avance de 7.5 secondes sur son premier poursuivant car il ne dispose pas contrairement à ses concurrents directs, Cherain et Fernémont, de la dernière évolution moteur de la Skoda. Cela ne l'a pas empêché de gagner trois spéciales. Cherain en a remporté six et Fernémont les trois autres. Patrick Snijers (Porsche 997 GT3) domine les GT. Il pointe au 8e rang du général. Guillaume de Mévius (Peugeot 208 T16) et Steve Matterne (Skoda Fabia R5) ont dû abandonner après une sortie de route. Pour de Mévius, c'est le troisième accident consécutif après ceux au rallye de Spa et lors des reconnaissances du rallye de Corse. Dimanche, huit spéciales sont programmées. Compte tenu de la pluie prévue, la course est loin d'être jouée. . (Belga)