"Être victime d'une crevaison lente n'était pas la meilleure manière de débuter cette journée", a ironisé Neuville. "On a une nouvelle fois dû concéder du temps. Tout s'est mieux déroulé par la suite. Je me sens mieux que jeudi. C'était le plan de revenir dans les points, c'est ce qu'on a réussi. Les conditions météorologiques de cet après-midi étaient compliquées pour tout le le monde. C'était incroyablement difficile avec la pluie et la boue", a ajouté le vie-champion du monde. Neuville a terminé sa journée par le meilleur temps dans la 8e spéciale. "La voiture était super. Nous sommes maintenant 9e et tout reste possible, il reste deux jours. Je n'exclus pas de terminer à la 5e ou 6e place", a ponctué le Belge de 29 ans. Direction le nord de Gap samedi pour cinq spéciales auxquelles pourraient se mêler la neige dans la nuit et la pluie dans la journée. Suivra une longue liaison jusqu'à Monaco, où se courra le final dimanche. (Belga)

"Être victime d'une crevaison lente n'était pas la meilleure manière de débuter cette journée", a ironisé Neuville. "On a une nouvelle fois dû concéder du temps. Tout s'est mieux déroulé par la suite. Je me sens mieux que jeudi. C'était le plan de revenir dans les points, c'est ce qu'on a réussi. Les conditions météorologiques de cet après-midi étaient compliquées pour tout le le monde. C'était incroyablement difficile avec la pluie et la boue", a ajouté le vie-champion du monde. Neuville a terminé sa journée par le meilleur temps dans la 8e spéciale. "La voiture était super. Nous sommes maintenant 9e et tout reste possible, il reste deux jours. Je n'exclus pas de terminer à la 5e ou 6e place", a ponctué le Belge de 29 ans. Direction le nord de Gap samedi pour cinq spéciales auxquelles pourraient se mêler la neige dans la nuit et la pluie dans la journée. Suivra une longue liaison jusqu'à Monaco, où se courra le final dimanche. (Belga)