Dans la première spéciale de la journée, longue de 17,54 kilomètres, Neuville a signé le 6e temps, à 10.7 du Français Sébastien Ogier, déjà vainqueur de l'ES1 jeudi soir dans les rues d'Athènes. "Pour être honnête, je n'étais pas vraiment en confiance. Je perdais tout le temps l'arrière de la voiture. Il n'y a pas beaucoup de grip, je dois faire quelques changements pour retrouver la confiance", a lancé le pilote saint-vithois après l'ES2. L'ES 3, longue de 19.4 kilomètres à Loutraki, a vu Neuville prendre la 5e place, à 11.1 de Rovanperä, vainqueur en Estonie. Au général, le Belge est à moins d'une seconde de son équipier espagnol Dani Sordo, 4e à 17.9 de la tête. Renaud Jamoul, copilote du Français Adrien Fourmaux (Ford) occupe la 6e place à 28.6. Trois spéciales sont au programme vendredi après-midi. Ce rallye, longtemps un pilier du WRC, n'avait plus été au calendrier mondial depuis 2013. L'arrivée est prévue dimanche après-midi après quinze spéciales totalisant 292,19 kilomètres chronométrés. (Belga)

Dans la première spéciale de la journée, longue de 17,54 kilomètres, Neuville a signé le 6e temps, à 10.7 du Français Sébastien Ogier, déjà vainqueur de l'ES1 jeudi soir dans les rues d'Athènes. "Pour être honnête, je n'étais pas vraiment en confiance. Je perdais tout le temps l'arrière de la voiture. Il n'y a pas beaucoup de grip, je dois faire quelques changements pour retrouver la confiance", a lancé le pilote saint-vithois après l'ES2. L'ES 3, longue de 19.4 kilomètres à Loutraki, a vu Neuville prendre la 5e place, à 11.1 de Rovanperä, vainqueur en Estonie. Au général, le Belge est à moins d'une seconde de son équipier espagnol Dani Sordo, 4e à 17.9 de la tête. Renaud Jamoul, copilote du Français Adrien Fourmaux (Ford) occupe la 6e place à 28.6. Trois spéciales sont au programme vendredi après-midi. Ce rallye, longtemps un pilier du WRC, n'avait plus été au calendrier mondial depuis 2013. L'arrivée est prévue dimanche après-midi après quinze spéciales totalisant 292,19 kilomètres chronométrés. (Belga)