Tänak s'était montré le plus rapide de la première spéciale du jour (l'ES2), puis Rovanperä avait signé deux scratchs de suite (ES3 et ES4), prenant la tête du général. Neuville avait plongé au classement après avoir écopé d'une pénalité de quatre minutes pour avoir quitté la zone de changement de pneus avec 24 minutes de retard en raison d'un problème de direction assistée. Il occupait alors la 5e place du général. Il a encore perdu 1:50 dans l'ES4, réculant ainsi à 6 minutes au général. Reparti, Neuville signait le deuxième temps de la 5e spéciale (Thiva, 23,27 km), juste derrière Ogier. Lors de la dernière spéciale du jour (Elatia, 11,65 km), Neuville connaissait un nouveau coup du sort: alors qu'il pouvait réaliser le scratch, le pilote devant lui, Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 Coupé WRC) sortait de piste et des spectateurs venaient l'aider, ce qui ralentissait le Saint-Vithois. "J'ai cru voir un drapeau rouge et donc j'ai ralenti", a raconté Neuville. "Il y avait beaucoup de monde près de la voiture de Loubet. Nous nous sommes arrêtés pour voir s'ils allaient bien et quand nous l'avons constaté, nous avons continué. C'était une journée difficile de toute façon. Je suis cependant fier d'avoir pu résoudre le problème de ma voiture." Neuville recevra un temps de norme pour cette spéciale plus tard. Tänak s'est montré le plus rapide de cette spéciale. Le Français Adrien Fourmaux et son copilote belge Renaud Jamoul (Ford Fiesta WRC) pointent en cinquième position. Six spéciales sont programmées samedi pour plus de 130 km chronométrés. Le rallye de Grèce s'achèvera dimanche. (Belga)

Tänak s'était montré le plus rapide de la première spéciale du jour (l'ES2), puis Rovanperä avait signé deux scratchs de suite (ES3 et ES4), prenant la tête du général. Neuville avait plongé au classement après avoir écopé d'une pénalité de quatre minutes pour avoir quitté la zone de changement de pneus avec 24 minutes de retard en raison d'un problème de direction assistée. Il occupait alors la 5e place du général. Il a encore perdu 1:50 dans l'ES4, réculant ainsi à 6 minutes au général. Reparti, Neuville signait le deuxième temps de la 5e spéciale (Thiva, 23,27 km), juste derrière Ogier. Lors de la dernière spéciale du jour (Elatia, 11,65 km), Neuville connaissait un nouveau coup du sort: alors qu'il pouvait réaliser le scratch, le pilote devant lui, Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 Coupé WRC) sortait de piste et des spectateurs venaient l'aider, ce qui ralentissait le Saint-Vithois. "J'ai cru voir un drapeau rouge et donc j'ai ralenti", a raconté Neuville. "Il y avait beaucoup de monde près de la voiture de Loubet. Nous nous sommes arrêtés pour voir s'ils allaient bien et quand nous l'avons constaté, nous avons continué. C'était une journée difficile de toute façon. Je suis cependant fier d'avoir pu résoudre le problème de ma voiture." Neuville recevra un temps de norme pour cette spéciale plus tard. Tänak s'est montré le plus rapide de cette spéciale. Le Français Adrien Fourmaux et son copilote belge Renaud Jamoul (Ford Fiesta WRC) pointent en cinquième position. Six spéciales sont programmées samedi pour plus de 130 km chronométrés. Le rallye de Grèce s'achèvera dimanche. (Belga)