"En accord avec les organisateurs, nous avons retiré Sébastien de la course pour donner à Julien plus de temps pour se remettre. Si tout va bien, ils seront de retour demain (dimanche)", a tweeté l'équipe. Ce serait en Rallye 2, afin de disputer les points de la power stage. Lui et son copilote ont été conduits à l'hôpital vendredi pour des examens médicaux qui n'ont rien révélé de "grave", avait fait savoir Ogier. Deux boucles de quatre spéciales sont au programme samedi, avec pour point d'orgue deux passages dans la mythique Ouninpohja. Pour la première fois de sa carrière dans la catégorie reine, le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota), 26 ans, était en tête à l'issue de la première journée vendredi soir. Il devançait ses compatriotes Jari-Matti Latvala (Toyota) et Teemu Suninen (M-Sport/Ford) de respectivement 4 sec 4/10 et 19 sec. Huitième à 58 sec, Thierry Neuville (Hyundai), dauphin d'Ogier à onze points au Championnat du monde, ne profitait pas encore du retrait de son rival. (Belga)

"En accord avec les organisateurs, nous avons retiré Sébastien de la course pour donner à Julien plus de temps pour se remettre. Si tout va bien, ils seront de retour demain (dimanche)", a tweeté l'équipe. Ce serait en Rallye 2, afin de disputer les points de la power stage. Lui et son copilote ont été conduits à l'hôpital vendredi pour des examens médicaux qui n'ont rien révélé de "grave", avait fait savoir Ogier. Deux boucles de quatre spéciales sont au programme samedi, avec pour point d'orgue deux passages dans la mythique Ouninpohja. Pour la première fois de sa carrière dans la catégorie reine, le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota), 26 ans, était en tête à l'issue de la première journée vendredi soir. Il devançait ses compatriotes Jari-Matti Latvala (Toyota) et Teemu Suninen (M-Sport/Ford) de respectivement 4 sec 4/10 et 19 sec. Huitième à 58 sec, Thierry Neuville (Hyundai), dauphin d'Ogier à onze points au Championnat du monde, ne profitait pas encore du retrait de son rival. (Belga)