"C'est un peu mieux, nous avons adopté un rythme plus doux. Mais il est encore tôt dans le rallye", a voulu tempérer le double vainqueur de ce rallye disputé autour des vignobles de Moselle. Après avoir remporté la première spéciale de la journée, Neuville a ensuite concédé du temps mais s'accroche et reste à 1,7 seconde de Tanak. "J'étais un peu plus hésitant dans les passages délicats mais ce n'est pas trop mal. C'est très glissant, encore plus que les années passées. La bataille sera intense", a expliqué le pilote belge, quasi-régional de l'étape puisqu'il est né à Saint-Vith, juste de l'autre côté de la frontière. Au général, le Français Sébastien Ogier (Citroën) est déjà relégué à 11,3 secondes et a rencontré des problèmes de tenue de route, sa voiture glissant de l'avant (survirage) dans les virages. "Franchement, je me bats, mais j'ai fait une petite erreur dans une intersection, où j'ai calé", a-t-il déclaré. Au championnat du monde, Tanak précède actuellement Ogier de 22 points et Neuville de 25, alors qu'il reste encore cinq épreuves à courir d'ici la fin de la saison, y compris celle en cours. Les concurrents doivent encore disputer quatre spéciales vendredi, le rallye se terminant dimanche. (Belga)