Le héros malheureux du jour a été Neuville qui a terminé la première spéciale de 2,87 km de la matinée (ES9) avec une dizaine de secondes de retard sur Ogier, pour constater à l'arrivée que sa roue arrière gauche avait pris un angle pour le moins inquiétant, et que sa Hyundai i20 n'était plus en état de finir la journée. Le Britannique Kris Meeke (Citroën C3 WRC) a lui aussi été contraint à l'abandon après l'ES 14 en raison d'un problème technique. "Nous ne comprenons pas ce qui s'est passé", a avoué Nicolas Gilsoul, le copilote de Neuville. "Nous avons juste senti une petite touchette sur l'axe arrière. Nous avons probablement touché quelque chose. J'ai l'impression que quelque chose a cassé dans la suspension, je ne sais pas, il faut qu'on analyse". Pour Ogier, informé de l'abandon de Neuville dès la deuxième spéciale, il était du coup important d'assurer: "J'ai peut-être été un peu trop prudent mais je ne prends aucun risque", a-t-il dit, assurant toutefois que prendre la deuxième place à Mikkelsen n'était pas sa priorité: "La question ne se pose pas, je ne vais pas prendre des risques pour aller chercher trois points de plus". Sauf abandon, le Français quadruple champion du monde devrait donc reprendre dimanche une avance confortable en tête du classement général, alors qu'il ne restera plus que trois rallyes avant la fin de saison (Espagne, Grande-Bretagne et Australie). Le leader Tänak, prudent et modeste, a pour sa part reconnu qu'il avait souffert sur les routes allemandes: "Jusqu'à présent c'est un rallye très piégeux avec des conditions imprévisibles, mais j'ai eu de bonnes sensations avec la voiture. La course n'est jamais terminée avant d'avoir franchi la ligne. Jusqu'ici je n'ai pas eu à pousser trop fort, et il faut qu'on continue comme ça. Je pense que nous avons une bonne marge. Pour le moment tout est ok. Je ne vois aucune raison de m'inquiéter", dit-il. La dernière étape du Rallye d'Allemagne débutera dès 7h25 dimanche. Elle comprend quatre spéciales et la powerstage où Thierry Neuville compte prendre un maximum de points comme lors des rallyes précédents. L'arrivée est prévue vers 13h15. (Belga)

Le héros malheureux du jour a été Neuville qui a terminé la première spéciale de 2,87 km de la matinée (ES9) avec une dizaine de secondes de retard sur Ogier, pour constater à l'arrivée que sa roue arrière gauche avait pris un angle pour le moins inquiétant, et que sa Hyundai i20 n'était plus en état de finir la journée. Le Britannique Kris Meeke (Citroën C3 WRC) a lui aussi été contraint à l'abandon après l'ES 14 en raison d'un problème technique. "Nous ne comprenons pas ce qui s'est passé", a avoué Nicolas Gilsoul, le copilote de Neuville. "Nous avons juste senti une petite touchette sur l'axe arrière. Nous avons probablement touché quelque chose. J'ai l'impression que quelque chose a cassé dans la suspension, je ne sais pas, il faut qu'on analyse". Pour Ogier, informé de l'abandon de Neuville dès la deuxième spéciale, il était du coup important d'assurer: "J'ai peut-être été un peu trop prudent mais je ne prends aucun risque", a-t-il dit, assurant toutefois que prendre la deuxième place à Mikkelsen n'était pas sa priorité: "La question ne se pose pas, je ne vais pas prendre des risques pour aller chercher trois points de plus". Sauf abandon, le Français quadruple champion du monde devrait donc reprendre dimanche une avance confortable en tête du classement général, alors qu'il ne restera plus que trois rallyes avant la fin de saison (Espagne, Grande-Bretagne et Australie). Le leader Tänak, prudent et modeste, a pour sa part reconnu qu'il avait souffert sur les routes allemandes: "Jusqu'à présent c'est un rallye très piégeux avec des conditions imprévisibles, mais j'ai eu de bonnes sensations avec la voiture. La course n'est jamais terminée avant d'avoir franchi la ligne. Jusqu'ici je n'ai pas eu à pousser trop fort, et il faut qu'on continue comme ça. Je pense que nous avons une bonne marge. Pour le moment tout est ok. Je ne vois aucune raison de m'inquiéter", dit-il. La dernière étape du Rallye d'Allemagne débutera dès 7h25 dimanche. Elle comprend quatre spéciales et la powerstage où Thierry Neuville compte prendre un maximum de points comme lors des rallyes précédents. L'arrivée est prévue vers 13h15. (Belga)