Titulaire contre l'Italie, remplaçant de Dembélé face à l'Irlande, Nainggolan a retrouvé sa place dans le onze de base. "Tous le monde veut jouer. Je ne m'attendais pas à ne pas jouer contre l'Irlande mais je dois m'incliner et accepter les choix de l'entraîneur. J'ai longtemps eu du mal à être remarqué en Belgique et j'ai ensuite joué une très bonne campagne de qualification pour l'Euro. Contre l'Italie, ce ne fut pas bon, et je suis sorti de l'équipe. De telles choses arrivent dans le monde du football. Il faut pouvoir l'accepter. Hier (mercredi), j'ai essayé d'apporter mes petites pierres à l'édifice et de jouer mon match. Marquer fut un bonus." Nainggolan est de nouveau rétabli après une déchirure au mollet qui l'a tenu écarté quelques semaines au début de la préparation. "J'ai joué cette saison une soixantaine de matchs et ce fut déjà une longue saison. Espérons qu'elle dure encore un peu", a ajouté l'Anversois qui pourrait encore être au coup d'envoi contre la Hongrie dimanche soir à Toulouse. "Peut-être de tels matchs sont sur papier faciles, mais la Hongrie a gagné son groupe avec une poule qui comprenait notamment le Portugal. Nous devons nous méfier de telles équipes, il n'y a pas d'équipes faciles dans cet Euro. Une telle équipe n'a rien à perdre et y va. De petits pays comme l'Albanie et la Roumanie ont montré du beau football. Nous devons gagner et ils n'ont rien à perdre." (Belga)

Titulaire contre l'Italie, remplaçant de Dembélé face à l'Irlande, Nainggolan a retrouvé sa place dans le onze de base. "Tous le monde veut jouer. Je ne m'attendais pas à ne pas jouer contre l'Irlande mais je dois m'incliner et accepter les choix de l'entraîneur. J'ai longtemps eu du mal à être remarqué en Belgique et j'ai ensuite joué une très bonne campagne de qualification pour l'Euro. Contre l'Italie, ce ne fut pas bon, et je suis sorti de l'équipe. De telles choses arrivent dans le monde du football. Il faut pouvoir l'accepter. Hier (mercredi), j'ai essayé d'apporter mes petites pierres à l'édifice et de jouer mon match. Marquer fut un bonus." Nainggolan est de nouveau rétabli après une déchirure au mollet qui l'a tenu écarté quelques semaines au début de la préparation. "J'ai joué cette saison une soixantaine de matchs et ce fut déjà une longue saison. Espérons qu'elle dure encore un peu", a ajouté l'Anversois qui pourrait encore être au coup d'envoi contre la Hongrie dimanche soir à Toulouse. "Peut-être de tels matchs sont sur papier faciles, mais la Hongrie a gagné son groupe avec une poule qui comprenait notamment le Portugal. Nous devons nous méfier de telles équipes, il n'y a pas d'équipes faciles dans cet Euro. Une telle équipe n'a rien à perdre et y va. De petits pays comme l'Albanie et la Roumanie ont montré du beau football. Nous devons gagner et ils n'ont rien à perdre." (Belga)