Radja Nainggolan veut "apporter son expérience" à l'Antwerp et "se faire un nom" en Belgique, a-t-il expliqué en conférence de presse lundi au Bosuil.

Largement commentée depuis son officialisation samedi, l'arrivée du milieu de terrain anversois, 33 ans, a été encore à l'ordre du jour lundi. Après seize années passées en Italie, l'ancien Diable Rouge est de retour en Belgique, chez lui à Anvers, même si c'est dans le club du Bosuil et non au Germinal Beerschot qui l'a formé et dont il est l'ambassadeur.

"Le président (Paul Gheyssens, ndlr) et les gens ici sont très motivés, ils m'ont transmis leur enthousiasme", a répété "Il Ninja". "L'aspect économique était le plus difficile, mais ils ont fait un gros effort, suffisamment pour que je dise oui de suite. Si le critère était purement économique, j'aurais choisi pour la Turquie. J'ai 33 ans, j'ai joué pour quelques grands clubs, mais pas encore en Belgique. Ce qui a peut-être joué au début de ma carrière par rapport aux médias. Ce qui me donne aussi une motivation supplémentaire pour me faire un plus grand nom en Belgique. J'arrive dans un club avec des ambitions, mais c'est plus relax qu'en Italie où la pression est constante et est parfois lourde. Même si le stress ne fait pas partie de ma personnalité. Je veux aider ce club à grandir encore. C'est le projet idéal dans lequel je voulais participer. Sportivement, c'est intéressant, le président a de l'ambition. Le plus important pour moi est d'apporter mon expérience, surtout pour les jeunes qui sont ici".

Premiers ballons d'entraînement à l'Antwerp pour le Ninja., iStock
Premiers ballons d'entraînement à l'Antwerp pour le Ninja. © iStock

Reste à concrétiser ces belles intentions sur le terrain, mais la première apparition de Radja Nainggolan sous le maillot de l'Antwerp n'est pas encore bien définie. "J'ai fait la préparation avec l'Inter, mais je n'ai plus rien fait depuis huit-neuf jours. J'ai pris quelques jours de congé et je pense être à 70% de ma condition. Mais même si j'étais à 20% et que l'entraîneur me demande de jouer, je joue" a ajouté Nainggolan qui s'est entraîné pour la première fois avec ses nouveaux coéquipiers lundi et qui a conclu que "jouer pour Anvers, ma Ville", était une "motivation supplémentaire".

Radja Nainggolan veut "apporter son expérience" à l'Antwerp et "se faire un nom" en Belgique, a-t-il expliqué en conférence de presse lundi au Bosuil. Largement commentée depuis son officialisation samedi, l'arrivée du milieu de terrain anversois, 33 ans, a été encore à l'ordre du jour lundi. Après seize années passées en Italie, l'ancien Diable Rouge est de retour en Belgique, chez lui à Anvers, même si c'est dans le club du Bosuil et non au Germinal Beerschot qui l'a formé et dont il est l'ambassadeur."Le président (Paul Gheyssens, ndlr) et les gens ici sont très motivés, ils m'ont transmis leur enthousiasme", a répété "Il Ninja". "L'aspect économique était le plus difficile, mais ils ont fait un gros effort, suffisamment pour que je dise oui de suite. Si le critère était purement économique, j'aurais choisi pour la Turquie. J'ai 33 ans, j'ai joué pour quelques grands clubs, mais pas encore en Belgique. Ce qui a peut-être joué au début de ma carrière par rapport aux médias. Ce qui me donne aussi une motivation supplémentaire pour me faire un plus grand nom en Belgique. J'arrive dans un club avec des ambitions, mais c'est plus relax qu'en Italie où la pression est constante et est parfois lourde. Même si le stress ne fait pas partie de ma personnalité. Je veux aider ce club à grandir encore. C'est le projet idéal dans lequel je voulais participer. Sportivement, c'est intéressant, le président a de l'ambition. Le plus important pour moi est d'apporter mon expérience, surtout pour les jeunes qui sont ici". Reste à concrétiser ces belles intentions sur le terrain, mais la première apparition de Radja Nainggolan sous le maillot de l'Antwerp n'est pas encore bien définie. "J'ai fait la préparation avec l'Inter, mais je n'ai plus rien fait depuis huit-neuf jours. J'ai pris quelques jours de congé et je pense être à 70% de ma condition. Mais même si j'étais à 20% et que l'entraîneur me demande de jouer, je joue" a ajouté Nainggolan qui s'est entraîné pour la première fois avec ses nouveaux coéquipiers lundi et qui a conclu que "jouer pour Anvers, ma Ville", était une "motivation supplémentaire".