Anastasiou s'est bien blousé, ce Perbet est un vrai génie polymorphe. À la 85e de Courtrai-Standard le bon Jérémy, pourtant bien présent sur le vert, a... retweeté le tweet officiel du KVK annonçant son but égalisateur (au final attribué à Cavanda).
...

Anastasiou s'est bien blousé, ce Perbet est un vrai génie polymorphe. À la 85e de Courtrai-Standard le bon Jérémy, pourtant bien présent sur le vert, a... retweeté le tweet officiel du KVK annonçant son but égalisateur (au final attribué à Cavanda). Huit minutes plus tard, le buteur hexagonal récidivait en donnant la victoire à ses Kerels. Et toujours avec le smartphone dans le short ? Non : c'était son chargé de com réseaux sociaux. Trop fort, ce Jérem'. Si Vanhaezebrouck attend de ses joueurs qu'ils cogitent plus sur le terrain, le coach mauve est servi avec sa pépite Amuzu : " Francis réfléchit... sept fois plus vite que les autres, car le jeu va bien plus vite en salle ", ose son ex-entraîneur à Salaam Malines, le cercle de futsal où le jeunot a fait ses classes. " Au lieu d'interdire le futsal à leurs joueurs, les clubs traditionnels devraient collaborer avec nous ", poursuit Youssef El Yagoubi : " Si Messi et Ronaldo sont si forts, c'est parce qu'ils ont joué au mini-foot... " Hein devrait aussi promouvoir le foot pieds nus et supprimer les petits matches à l'entraînement. Car Amuzu est passé par l'Académie Jean-Marc Guillou de Tongerlo, où les matches et les pompes sont proscrits pour focaliser sur la technique pure. Car c'est bien connu, la tactique, c'est pour les ânes. Pas vrai, Hein ?Après les chalets-sieste de Vanhaezebrouck, voici les pilules vertes du nouveau boss : les produits Etixx de Marc Coucke vont intégrer les menus mauves. Déjà forcément présents dans les gamelles ostendaises, les suppléments vitaminés avaient aussi fait l'objet d'un sponsoring Union belge quand le milliardaire avait intégré le Comité Exécutif... avant d'en repartir, fâché contre De Keersmaecker. Sous-question : la sacoche de Coucke contient-elle des produits amaigrissants ? Pardon, Hein." Je crois que je vais gagner le Soulier d'Or " : arrogance batave ou non, Ruud Vormer semble sûr de son coup pour la soirée du 7 février. Mais qu'il se réjouisse, le Brugeois tient déjà son premier trophée : son maillot est parti aux enchères pour 2.062 euros, nouveau record après celui de Matt Ryan l'an passé. La tunique de Vormer devance celles de Sa, Benavente, Clasie et Hairemans sur l'échelle de la popularité. L'action annuelle de Noël menée par la Pro League a rassemblé 88.000 euros au profit des réfugiés et des sans-abris : grand supporter d'OHL, Théo Francken n'aurait pas enchéri, le manque de joueurs soudanais sans doute. Vormer croise déjà les doigts pour la godasse dorée : Ruud, note quand même que pour ce scrutin-ci, les supporters brugeois ne votent pas. Aucun fan ne vote, du reste. Si le duo Herman-Mogi survit à la grande lessive de Coucke, plus question de rouler les jeunes contractants mauves à la table de négociation. Le rempart vient de l'intérieur : le projet Purple Talents propose des cours financiers pour les kets de Neerpede. " On leur dit comment faire des virements ou lire une fiche de paie... sans confondre le brut et le net ", explique Jean-François Lenvain, de la cellule sociale mauve. Le projet accueille des profs d'unif et offre des leçons d'espagnol, de cuisine ou de soins d'urgence : " Même Pieter Gerkens a suivi la formation en réanimation. " Un coach de The Voice informe sur la gestion d'image, un groupe de jeunes a visité l'expo Hip-Hop à Bruxelles : " Le but est de les éveiller au monde pour qu'ils sachent structurer leur temps, que leur carrière décolle ou pas ", poursuit Lenvain. La tête, c'est super. Mais gaffe, du coup, aux pieds carrés. Comme les collègues masculins, l'équipe dames de Genk vient de vivre un changement de coach. Pour faire le clic, les filles se sont offert un team-building de Noël : en route à bord d'une carriole... à vaches tirée par un tracteur, pour une course d'orientation, carte, loupiote et boussole en main dans la nuit noire limbourgeoise. Battu par Courtrai pour son entrée, puis privé de revanche suite aux tornades ostendaises, Philippe Clement sait ce qui lui reste à faire. Du jamais vu, la trêve juste atteinte, Bruges est... mathématiquement qualifié pour les play-offs 1 : 27 points encore à prendre... et 27 unités d'avance sur Courtrai (7e). Dommage que Mannaert, très remonté sur la division des points par deux, plaide pour le maintien des écarts en fin de phase régulière : s'il militait pour une remise totale des compteurs à zéro, ses Gazelles pourraient déjà s'arrêter de jouer et se reposer. Et Mannaert n'aurait même plus de prime à payer... Jolie Saint-Sylvestre pour Mogi & ses potos : ils vont se faire un mercato-canon. La Commission des Licences a bouclé son contrôle intermédiaire, les 24 clubs pros ont le feu vert pour transférer : tous les salaires, charges sociales et fiscales sont honorés. Au printemps, les fouineurs de Laeken reviennent pour l'examen final. Avec, comme chaque année sans doute, des relégués pour attaquer la future licence mouscronnoise à la CBAS ? Après le Cercle et Westerlo, au tour de Malines et d'Eupen ? Retraité du sifflet, Serge Gumienny tombe le masque : il supportait bien Saint-Trond. Plus sérieusement, l'ex-Tintin siffloteur lance au STVV une académie pour futurs arbitres : " Le but est de fournir tous les clubs de la région en refs diplômés. " Garçons et filles de 12 à 18 ans seront conditionnés à faire la police au milieu des simulateurs, des fans éructants et des vidéos-assistants somnolents. Et si dans ce chaos, on les voit gesticuler façon flic matamoresque, on se remémorera leur prof. Sa Pinto aurait dû s'en douter : veille de venue des Rouches, les joueurs de Courtrai avaient passé la toque pour concocter pour le Kids Club des gaufres... de Liège. De là à dire que De Boeck en a fait le thème symbolique de sa causerie d'avant-match... Chevalier et Makarenko s'étaient, eux, disputé le Christmas Challenge local : jongler un max de fois... avec une boule de Noël. L'Ukrainien a gagné 58-19. Pas convié à la jongle, Perbet a gardé ses cartouches pour le match. Erik Libois