Ni Winterslag, ni Waterschei Thor, malgré des lettres de noblesse, le second nommé surtout, n'avait jamais été champion lors de la fusion des deux clubs en 1988. Dix ans plus tard et après avoir joué l'ascenseur entre la première et la deuxième division, Genk, revenu définitivement parmi l'élite grâce à la fusion entre Seraing et le Standard en 1996, inaugurait l'armoire à trophées du Fenixstadion qui s'appelait encore stade Thyl Gheyselinck pour quelques mois. Il remportait en effet l'édition'1998 de la Coupe de Belgique (4-0 contre le Club Bruges d'Eric Gerets). Ce premier succès de l'équipe d'Aimé Anthuenis, futur entraîneur d'Anderlecht et des Diables Rouges, annonçait le suivant, le plus convoité de tous, le titre national, conquis en 1999 avec 2 points d'avance (73-71) sur Bruges, au terme des 34 journées de la saison régulière. Le duo Souleymane Oulare (18 buts) - Branko Strupar (17 buts) avait fait fureur toute la saison, même si le Roi des buteurs était Jan Köller (24, pour Lokeren). A noter que l'artilleur numéro trois de Genk, Mike Origi (12 buts), était le père du finaliste de la Ligue des Champions et Diable Rouge Divock Origi. Genk enleva encore la Coupe en 2000 (4-1 contre le Standard) avec cette fois Johan Boskamp comme mentor, puis son deuxième titre, à nouveau avec 2 points d'avance (72-70) sur Bruges après 34 journées, mais sous la houlette de Sef Vergoossen, en 2002. Les artilleurs de l'époque étaient Wesley Sonck, auteur de 30 goals, meilleur buteur du championnat, Moumouni Dagano (20 buts) et Bernd Thijs (13). La troisième Coupe fut conquise en 2009 (2-0 contre Malines) grâce à un doublé de Marvin Ogunjimi. L'entraîneur était Pierre Denier, appelé en cours de saison à relayer son patron Ronny Van Geneugden, après une défaite à Malines. Enfin le dernier titre, avant celui de cette saison, a été décroché au bout de playoffs haletants et un match héroïque de Thibaut Courtois contre le Standard (1-1), en 2011, avec l'ex-Anderlechtois Frank Vercauteren aux commandes. Courtois, comme Kevin De Bruyne un an plus tard, allait ensuite rejoindre Chelsea, mais être aussitôt prêté à l'Atlético Madrid. (Belga)

Ni Winterslag, ni Waterschei Thor, malgré des lettres de noblesse, le second nommé surtout, n'avait jamais été champion lors de la fusion des deux clubs en 1988. Dix ans plus tard et après avoir joué l'ascenseur entre la première et la deuxième division, Genk, revenu définitivement parmi l'élite grâce à la fusion entre Seraing et le Standard en 1996, inaugurait l'armoire à trophées du Fenixstadion qui s'appelait encore stade Thyl Gheyselinck pour quelques mois. Il remportait en effet l'édition'1998 de la Coupe de Belgique (4-0 contre le Club Bruges d'Eric Gerets). Ce premier succès de l'équipe d'Aimé Anthuenis, futur entraîneur d'Anderlecht et des Diables Rouges, annonçait le suivant, le plus convoité de tous, le titre national, conquis en 1999 avec 2 points d'avance (73-71) sur Bruges, au terme des 34 journées de la saison régulière. Le duo Souleymane Oulare (18 buts) - Branko Strupar (17 buts) avait fait fureur toute la saison, même si le Roi des buteurs était Jan Köller (24, pour Lokeren). A noter que l'artilleur numéro trois de Genk, Mike Origi (12 buts), était le père du finaliste de la Ligue des Champions et Diable Rouge Divock Origi. Genk enleva encore la Coupe en 2000 (4-1 contre le Standard) avec cette fois Johan Boskamp comme mentor, puis son deuxième titre, à nouveau avec 2 points d'avance (72-70) sur Bruges après 34 journées, mais sous la houlette de Sef Vergoossen, en 2002. Les artilleurs de l'époque étaient Wesley Sonck, auteur de 30 goals, meilleur buteur du championnat, Moumouni Dagano (20 buts) et Bernd Thijs (13). La troisième Coupe fut conquise en 2009 (2-0 contre Malines) grâce à un doublé de Marvin Ogunjimi. L'entraîneur était Pierre Denier, appelé en cours de saison à relayer son patron Ronny Van Geneugden, après une défaite à Malines. Enfin le dernier titre, avant celui de cette saison, a été décroché au bout de playoffs haletants et un match héroïque de Thibaut Courtois contre le Standard (1-1), en 2011, avec l'ex-Anderlechtois Frank Vercauteren aux commandes. Courtois, comme Kevin De Bruyne un an plus tard, allait ensuite rejoindre Chelsea, mais être aussitôt prêté à l'Atlético Madrid. (Belga)