Habitué aux prouesses hebdomadaires pour maintenir son équipe hors de la zone rouge, Davy Roef est désabusé. Plus d'une heure après les faits, il sert la version d'un témoin toujours sous le choc. " Le ballon traînait, j'étais attentif ", raconte en substance le gardien aux quelques journalistes qui lui tendent un micro ou un carnet dans les couloirs du Freethiel. " Mais je ne m'attendais pas à ça. "
...