Malgré un talent presque hors-normes pour le championnat belge, Aleix Garcia ne pouvait pas endosser éternellement le costume de sauveur offensif. Tout doué qu'il soit, le milieu de terrain espagnol a surtout brillé dans sa jeune carrière en s'installant devant la défense, et son statut de meilleur buteur actuel de Mouscron peut donc surtout être pointé du doigt comme une source d'inquiétude pour ses partenaires offensifs.

" Pour gagner, il faut marquer. Mais marquer des buts, ça coûte de l'argent ", résumait un Bernd Hollerbach très pragmatique au bout d'une défaite 1-0 à Charleroi, concluant une série de cinq rencontres avec seulement quatre buts au compteur pour les Hurlus. Beaucoup trop peu pour confirmer le bon début de saison des équipiers de Sami Allagui, lui-même en panne de réussite face aux filets adverses.

L'été dernier, Mouscron a surtout investi dans ses fondations, conservant les très convoités Jean Butez et Frank Boya, dont les têtes ont été mises à prix pour quatre millions d'euros, sans trouver d'acquéreur. Le club s'est également offert les services de Kevin Wimmer ou de Diogo Queiros, défenseurs à la carrière impressionnante pour le premier, prometteuse pour le second.

Devant, pas vraiment de valeur sûre à l'horizon pour compenser les départs de Manuel Benson, Mbaye Leye et Taiwo Awoniyi, l'un des tridents les plus en verve du début d'année 2019. Les Hurlus ont bien tenté un coup fumant en attirant au Canonnier Stipe Perica, dix buts en Serie A sur le CV, mais le Croate a pour l'instant passé bien plus de temps à l'infirmerie que sur le terrain, avec seulement 24 minutes au compteur.

En attendant le potentiel retour d'un joueur dont les absences répétées font grincer les dents de son coach, Hollerbach compte surtout sur Cédric Omoigui, de retour de blessure et auteur de son premier but en milieu de semaine contre le Cercle. Souvent en verve lors de ses saisons passées dans les divisions inférieures en Espagne, le Nigérian a déjà séduit son entraîneur : " On sent que c'est un top attaquant et qu'il a le sens du but. " Une fois revenu au sommet de ses moyens, Omoigui pourrait réinciter tout Mouscron à regarder vers le haut.