Situation financière

En 2017, les Xeneize paient le Rosario Central deux millions pour 60% des parts du joueur. Avec une obligation d'achat des 40% des parts restantes. À l'époque, ce transfert étonne les supporters du Boca car Gaston Avila n'avait participé qu'avec l'équipe réserve des Canallas. Les deux clubs argentins partagent donc les droits économiques du joueur. Une situation qui doitêtre résolu avant que le vingtenaire n'atterrisse en Belgique. En principe, Rosario Central aurait déjà approuvé le transfert.

La première offre formulée par l'Antwerp a été refusée par Boca. La somme ? 3.5 millions d'euros. Estimé à 4.5 millions par transfermarkt, le contrat de l'Argentin expire au mois dedécembre en 2024. Ce qui expliquerait pourquoi le Boca Juniors demanderait une somme plus conséquente. Mais cet été Paul Gheysens n'a pas de temps à perdre. Le président du club anversois a déjà déboursé plus de 8 millions d'euros pour renforcer son équipe. Un mélange parfait entre joueurs expérimentés, comme l'attaquant néerlandais Vincent Janssen et des jeunes prodiges, tels que l'Equatorien Anthony Valencia et l'Allemand Christopher Scott, avecun avenir prometteur. Sans oublier Toby Alderweireld.

Aux côtés d'un défenseur disposant son expérience, Avila pourrait progresser plus rapidement, mais aussi s'adapter plus aisément au championnat belge.

null, iStock
null © iStock

Un joueur polyvalent

Selon le quotidien argentin Clarin, Nicolàs Burdisso, ex directeur sportif des Xeneize ainsique Ronaldo Schiavi, ancien joueur de Boca, admettent que la personnalité du jeune argentinet similaire à celle de Walter Samuel, défenseur légendaire de l'Argentine. Fort, rapide dans la récupération, technique et agressif sur les marquages. Voilà ses caractéristiques.

Mais en 2019, Avila démontre une autre qualité avec la réserve de Boca Juniors. En sept matches, il inscrit cinq buts. L'Antwerp pourrait donc disposer d'un joueur capable d'aider sur le plan offensif. Malgré ses qualités, une blessure aux ligaments en 2019 n'a pas permis à l'Argentin d'exploiter son plein potentiel. Depuis, il n'a pas réussi à s'imposer en tant que titulaire. En 2022, Avila n'a disputé que 7 matches. La saison précédente, Boca préférait aligner son capitaine Carlos Izquierdoz et l'ex mancunien Marcos Rojo dans le centre de la défense.

Gaston Avila reste néanmoins un élément important pour le club. Lors de ses apparitions il a pu démontrer ses talents. Pour l'anecdote, le défenseur avait commencé sa formation de jeune en tant que milieu deterrain puis en tant que... gardien de but.

En 2017, les Xeneize paient le Rosario Central deux millions pour 60% des parts du joueur. Avec une obligation d'achat des 40% des parts restantes. À l'époque, ce transfert étonne les supporters du Boca car Gaston Avila n'avait participé qu'avec l'équipe réserve des Canallas. Les deux clubs argentins partagent donc les droits économiques du joueur. Une situation qui doitêtre résolu avant que le vingtenaire n'atterrisse en Belgique. En principe, Rosario Central aurait déjà approuvé le transfert.La première offre formulée par l'Antwerp a été refusée par Boca. La somme ? 3.5 millions d'euros. Estimé à 4.5 millions par transfermarkt, le contrat de l'Argentin expire au mois dedécembre en 2024. Ce qui expliquerait pourquoi le Boca Juniors demanderait une somme plus conséquente. Mais cet été Paul Gheysens n'a pas de temps à perdre. Le président du club anversois a déjà déboursé plus de 8 millions d'euros pour renforcer son équipe. Un mélange parfait entre joueurs expérimentés, comme l'attaquant néerlandais Vincent Janssen et des jeunes prodiges, tels que l'Equatorien Anthony Valencia et l'Allemand Christopher Scott, avecun avenir prometteur. Sans oublier Toby Alderweireld. Aux côtés d'un défenseur disposant son expérience, Avila pourrait progresser plus rapidement, mais aussi s'adapter plus aisément au championnat belge.Selon le quotidien argentin Clarin, Nicolàs Burdisso, ex directeur sportif des Xeneize ainsique Ronaldo Schiavi, ancien joueur de Boca, admettent que la personnalité du jeune argentinet similaire à celle de Walter Samuel, défenseur légendaire de l'Argentine. Fort, rapide dans la récupération, technique et agressif sur les marquages. Voilà ses caractéristiques. Mais en 2019, Avila démontre une autre qualité avec la réserve de Boca Juniors. En sept matches, il inscrit cinq buts. L'Antwerp pourrait donc disposer d'un joueur capable d'aider sur le plan offensif. Malgré ses qualités, une blessure aux ligaments en 2019 n'a pas permis à l'Argentin d'exploiter son plein potentiel. Depuis, il n'a pas réussi à s'imposer en tant que titulaire. En 2022, Avila n'a disputé que 7 matches. La saison précédente, Boca préférait aligner son capitaine Carlos Izquierdoz et l'ex mancunien Marcos Rojo dans le centre de la défense.Gaston Avila reste néanmoins un élément important pour le club. Lors de ses apparitions il a pu démontrer ses talents. Pour l'anecdote, le défenseur avait commencé sa formation de jeune en tant que milieu deterrain puis en tant que... gardien de but.