Champion autoritaire, Bruges risque encore d'animer l'été des transferts. Dans le sens des départs, d'abord, avec Emmanuel Dennis en tête de la liste des hommes à vendre. Comme Wesley un an plus tôt, le Nigérian était l'homme que la direction brugeoise avait décidé de mettre en vitrine cette saison, et ses buts face au Real Madrid en Ligue des Champions ont tapé dans l'oeil de certaines équipes des plus grands championnats du continent. Un sort semblable pourrait être réservé à Krépin Diatta, dont la vente a également été planifiée pour cet été.

Si Clinton Mata est très convoité, notamment par l'Allemagne selon la RTBF, les départs ne devraient pas atteindre un nombre excessif au sein d'un Club qui souhaite asseoir sa domination nationale. Dans le sens des arrivées, un joueur de couloir pourrait débarquer - certains évoquent le nom de Nacer Chadli - tandis que le secteur offensif, orphelin d'une vraie référence au marquoir la saison dernière, est susceptible d'accueillir l'Argentin Adolfo Gaich, héros malheureux de la saga de l'hiver brugeois.

RIVAUX DE FLANDRE

Dans le sillage des Blauw en Zwart, les deux meilleurs ennemis flamands du Club aiguisent leurs armes. Du côté de Gand, où Jonathan David pourrait faire décoller le compte en banque avec un départ qui semble se préciser vers l'Allemagne (certains évoquent des sommes supérieures à 30 millions), les grands travaux ont déjà commencé avec les arrivées de Jordan Botaka - un souhait de Vadis Odjidja, de plus en plus influent dans le vestiaire gantois - et de Frank Boya, en fin de contrat à Mouscron. Deux joueurs qui connaissent déjà les rouages du championnat, et vont faire grandir la concurrence dans le noyau de Jess Thorup.

À l'Antwerp, les ambitions sont conjuguées à tous les temps par le président Paul Gheysens, prêt à offrir à son nouveau coach Ivan Leko une équipe capable de rivaliser avec l'ogre brugeois. Les noms de Chadli, Junior Edmilson ou Jean Butez ont déjà été cités par la presse, et la tendance semble indiquer un maintien des valeurs sûres du groupe au Bosuil, à commencer par un Dieumerci Mbokani avec lequel Lucien D'Onofrio a désormais l'habitude de jouer au chat et à la souris, et qui pourrait bien passer une troisième saison consécutive à l'embouchure de l'Escaut. Il se dit aussi qu'un nouveau Diable rouge pourrait débarquer dans le vestiaire du Great Old, un an après Steven Defour et Kevin Mirallas.

GÉANTS DÉMUNIS

Les deux places fortes du nord se disputent le rôle de challenger de Bruges pendant que le Standard et Anderlecht, rivaux majeurs d'autrefois, pansent leurs plaies au-delà du podium. À Bruxelles comme à Sclessin, la tendance est à l'économie. Mauves et Rouches ont déjà frappé sur le marché des gardiens en misant sur des joueurs en fin de contrat: Timon Wellenreuther a débarqué à Neerpede, alors que Laurent Henkinet a fait son retour à Sclessin.

Pour le reste, l'heure devrait être aux ventes de joueurs et aux dépenses raisonnables. Anderlecht, qui espère trouver un accord avec le PSV pour conserver Derrick Luckassen, ne chercherait qu'un défenseur central et un ailier - le nom d'Isaac Mbenza circule au Lotto Park - pour renforcer son onze. Quant au Standard, il semble se tourner vers de jeunes joueurs, venus de son Académie et d'ailleurs - l'option du jeune Moussa Sissako a été levée - pour compenser la perte de cadres éventuels, certains comme Samuel Bastien ou Selim Amallah étant très convoités. Par rapport à la défunte saison, le onze mauve devrait être beaucoup plus stable que celui des Rouches.

TROUBLE-FÊTES AUX IDÉES CLAIRES

Pour compléter un top 8 qui semble de plus en plus se distinguer du reste de l'élite, même si Zulte Waregem est toujours capable de contester la hiérarchie au prix de l'un ou l'autre bon transfert, trois clubs préparent leur mercato de façon bien différente.

À Charleroi, Mehdi Bayat et Karim Belhocine espèrent avant tout miser sur la stabilité, en conservant les courtisés Marco Ilaimaharitra et Nurio. Le noyau, qui pourrait être amputé de Kaveh Rezaei (prêté par Bruges mais pour lequel les Zèbres ne feront pas de folies, vu l'éclosion de Shamar Nicholson), sera renforcé en vue d'une lutte sur trois fronts avec la qualification européenne. Amine Benchaib a déjà rallié le Pays Noir, et pourrait notamment y être rejoint par Guillaume Gillet, en fin de contrat à Lens et en pourparlers avec les décideurs zébrés.

Genk a affiché ses ambitions, au bout d'une saison de transition, avec la signature du Colombien Daniel Muñoz, sans doute arrivé dans le Limbourg pour remplacer Joakim Maehle, dont la cote est restée très haute malgré une saison en dents de scie. Le Racing piste également Cyriel Dessers pour renforcer la concurrence dans le secteur offensif. Le meilleur buteur d'Eredivisie a de nombreux courtisans, mais un retour en Belgique ne semble pas pour lui déplaire.

Du côté de Malines, enfin, l'heure semble avant tout être au dégraissage du noyau. Plusieurs joueurs, dont Arjen Swinkels ou Clément Tainmont, n'ont pas été renouvelés, mais le bail prolongé de Wouter Vrancken à l'automne dernier, alors que son nom circulait notamment à Genk, prouve que le Malinwa - qui possède des jeunes prometteurs dans son noyau avec Aster Vranckx ou Issa Kaboré - compte bien prolonger son invitation dans la cour des grands.

Champion autoritaire, Bruges risque encore d'animer l'été des transferts. Dans le sens des départs, d'abord, avec Emmanuel Dennis en tête de la liste des hommes à vendre. Comme Wesley un an plus tôt, le Nigérian était l'homme que la direction brugeoise avait décidé de mettre en vitrine cette saison, et ses buts face au Real Madrid en Ligue des Champions ont tapé dans l'oeil de certaines équipes des plus grands championnats du continent. Un sort semblable pourrait être réservé à Krépin Diatta, dont la vente a également été planifiée pour cet été.Si Clinton Mata est très convoité, notamment par l'Allemagne selon la RTBF, les départs ne devraient pas atteindre un nombre excessif au sein d'un Club qui souhaite asseoir sa domination nationale. Dans le sens des arrivées, un joueur de couloir pourrait débarquer - certains évoquent le nom de Nacer Chadli - tandis que le secteur offensif, orphelin d'une vraie référence au marquoir la saison dernière, est susceptible d'accueillir l'Argentin Adolfo Gaich, héros malheureux de la saga de l'hiver brugeois.Dans le sillage des Blauw en Zwart, les deux meilleurs ennemis flamands du Club aiguisent leurs armes. Du côté de Gand, où Jonathan David pourrait faire décoller le compte en banque avec un départ qui semble se préciser vers l'Allemagne (certains évoquent des sommes supérieures à 30 millions), les grands travaux ont déjà commencé avec les arrivées de Jordan Botaka - un souhait de Vadis Odjidja, de plus en plus influent dans le vestiaire gantois - et de Frank Boya, en fin de contrat à Mouscron. Deux joueurs qui connaissent déjà les rouages du championnat, et vont faire grandir la concurrence dans le noyau de Jess Thorup.À l'Antwerp, les ambitions sont conjuguées à tous les temps par le président Paul Gheysens, prêt à offrir à son nouveau coach Ivan Leko une équipe capable de rivaliser avec l'ogre brugeois. Les noms de Chadli, Junior Edmilson ou Jean Butez ont déjà été cités par la presse, et la tendance semble indiquer un maintien des valeurs sûres du groupe au Bosuil, à commencer par un Dieumerci Mbokani avec lequel Lucien D'Onofrio a désormais l'habitude de jouer au chat et à la souris, et qui pourrait bien passer une troisième saison consécutive à l'embouchure de l'Escaut. Il se dit aussi qu'un nouveau Diable rouge pourrait débarquer dans le vestiaire du Great Old, un an après Steven Defour et Kevin Mirallas.Les deux places fortes du nord se disputent le rôle de challenger de Bruges pendant que le Standard et Anderlecht, rivaux majeurs d'autrefois, pansent leurs plaies au-delà du podium. À Bruxelles comme à Sclessin, la tendance est à l'économie. Mauves et Rouches ont déjà frappé sur le marché des gardiens en misant sur des joueurs en fin de contrat: Timon Wellenreuther a débarqué à Neerpede, alors que Laurent Henkinet a fait son retour à Sclessin.Pour le reste, l'heure devrait être aux ventes de joueurs et aux dépenses raisonnables. Anderlecht, qui espère trouver un accord avec le PSV pour conserver Derrick Luckassen, ne chercherait qu'un défenseur central et un ailier - le nom d'Isaac Mbenza circule au Lotto Park - pour renforcer son onze. Quant au Standard, il semble se tourner vers de jeunes joueurs, venus de son Académie et d'ailleurs - l'option du jeune Moussa Sissako a été levée - pour compenser la perte de cadres éventuels, certains comme Samuel Bastien ou Selim Amallah étant très convoités. Par rapport à la défunte saison, le onze mauve devrait être beaucoup plus stable que celui des Rouches.Pour compléter un top 8 qui semble de plus en plus se distinguer du reste de l'élite, même si Zulte Waregem est toujours capable de contester la hiérarchie au prix de l'un ou l'autre bon transfert, trois clubs préparent leur mercato de façon bien différente.À Charleroi, Mehdi Bayat et Karim Belhocine espèrent avant tout miser sur la stabilité, en conservant les courtisés Marco Ilaimaharitra et Nurio. Le noyau, qui pourrait être amputé de Kaveh Rezaei (prêté par Bruges mais pour lequel les Zèbres ne feront pas de folies, vu l'éclosion de Shamar Nicholson), sera renforcé en vue d'une lutte sur trois fronts avec la qualification européenne. Amine Benchaib a déjà rallié le Pays Noir, et pourrait notamment y être rejoint par Guillaume Gillet, en fin de contrat à Lens et en pourparlers avec les décideurs zébrés.Genk a affiché ses ambitions, au bout d'une saison de transition, avec la signature du Colombien Daniel Muñoz, sans doute arrivé dans le Limbourg pour remplacer Joakim Maehle, dont la cote est restée très haute malgré une saison en dents de scie. Le Racing piste également Cyriel Dessers pour renforcer la concurrence dans le secteur offensif. Le meilleur buteur d'Eredivisie a de nombreux courtisans, mais un retour en Belgique ne semble pas pour lui déplaire.Du côté de Malines, enfin, l'heure semble avant tout être au dégraissage du noyau. Plusieurs joueurs, dont Arjen Swinkels ou Clément Tainmont, n'ont pas été renouvelés, mais le bail prolongé de Wouter Vrancken à l'automne dernier, alors que son nom circulait notamment à Genk, prouve que le Malinwa - qui possède des jeunes prometteurs dans son noyau avec Aster Vranckx ou Issa Kaboré - compte bien prolonger son invitation dans la cour des grands.