30
...

30En mai 2019, Anderlecht a annoncé en grande pompe que Kompany revenait au Parc Astrid. "Supporters, le prince est de retour", entendait-on de la bouche du directeur sportif de l'époque, Michael Verschueren, flanqué du président et propriétaire Marc Coucke. Kompany venait de dire au revoir à Manchester City avec un nouveau titre de champion d'Angleterre et voulait maintenant mener le club de son coeur vers de nouveaux succès. C'était d'ailleurs en tant que joueur-entraîneur au tout début, si vous vous souvenez bien. "Il allait être responsable de la manière de jouer et de la composition de l'équipe", telle était l'intention du projet (ou process) à l'époque. Il était flanqué de l'inconnu Simon Davies comme nouvel entraîneur officiel des Mauve et Blanc. Ou plutôt, le "larbin" Kompany.Le nombre de matches que Kompany disputera comme joueur pour Anderlecht. De nombreuses blessures l'ont tenu éloigné du terrain pendant de longues semaines. Anderlecht ne se portait pas très bien à cette époque. Lors de la première saison, sous Davies, le club n'occupait que la 8e place avant que Gallois ne soit remplacé par Frankie Vercauteren. L'autre "prince" n'a pas eu beaucoup de temps pour mettre en place ses principes de jeu. Kompany en avait assez de jouer au football à cause de ses nombreuses blessures, et souhaitait endosser le costume de T1. Le 17 août 2020, il a annoncé sa retraite en tant que footballeur professionnel et sa nomination sur le banc. Une nouvelle ère débutait à l'ombre de Saint-Guidon.C'est le pourcentage de duels remportés par Kompany en tant qu'entraîneur d'Anderlecht. En chiffres, cela représente 41 victoires, 30 partages et 19 défaites en 90 matches. Son rapport final en tant qu'entraîneur principal d'Anderlecht est de 153 points sur 270 ou 1,70 point engrangé par match, ce qui n'est pas brillant. On pourrait même ajouter à cela son bilan comme joueur-entraîneur. Là, on redescendrait à 1,67 point par match avec 2 victoires et 3 défaites.C'est le nombre de buts marqués par Anderlecht sous la direction de Kompany depuis sa nomination officielle comme T1 en août 2020. Dans le même temps, les Mauve ont encaissé à 107 reprises. Le meilleur buteur d'Anderlecht pendant la période Kompany était Lukas Nmecha. L'Allemand aux racines anglaises a marqué 21 fois en 41 rencontres lors de sa seule saison pour l'équipe. Personne n'a fait mieux pendant le règne de Vince the prince.C'est le nombre de minutes de jeu en 81 matches dont a bénéficié Amir Michael Murillo avec Anderlecht sous la direction de Kompany. L'arrière droit panaméen a ainsi été le joueur le plus utilisé par Vinnie. Josh Cullen arrive en deuxième position avec 6598 minutes et Hendrik Van Crombrugge complète le podium avec 5505 minutes, même s'il a manqué une grande partie de la saison dernière en raison de problèmes de dos.7C'est le nombre de joueurs issus du centre de formation de Neerpede qui ont fait leurs débuts au sein de l'équipe première, depuis que Kompany a pris place sur le banc. A noter que lors de son passage comme joueur, il y en a eu autant qui ont reçu leur chance en moins de temps. L'entraîneur Kompany a-t-il essayé d'être plus réaliste en se rendant compte qu'on ne peut pas envoyer au combat sur les pelouses belges une équipe uniquement composée de ses propres jeunes ?C'est le montant en millions d'euros payé par le Stade rennais pour acquérir Jérémy Doku. Il s'agit de la vente la plus chère d'un joueur d'Anderlecht sous le règne de Vincent Kompany. En deuxième position, on trouve Albert Sambi Lokonga qui a quitté la maison mauve pour Arsenal, la saison dernière, en échange de 17,5 millions d'euros. Avec le troisième, l'écart en millions est encore plus grand. L'AC Milan n'a payé que 5,5 petits millions d'euros pour s'attacher les services d'Alexis Saelemaekers en 2020. Le gamin de Neerpede était déjà parti en prêt en Lombardie. Au total, Anderlecht a engrangé 62,70 millions d'euros sous la direction de Vince the Prince, alors que dans le sens des achats, seuls 16,25 millions d'euros ont été dépensés pour de nouveaux joueurs. Un beau solde positif d'environ 45 millions d'euros. Anderlecht devra désormais s'appuyer sur cela pour continuer à grandir sans le leadership de l'international diabolique aux 89 sélections.