Vendredi soir, il y a eu la déconvenue pour les Diables rouges contre les Pays-Bas lors du premier match de la Ligue des Nations. Quelle est votre conclusion après ce lourd revers ?

VAN HERPE:"Je me souviens de l'époque où les Diables Rouges étaient surnommés 'les champions des matches amicaux'. Il ne faut pas oublier que la Ligue des Nations reste une compétition de matches amicaux auxquels on a ajouté une touche d'enjeu. Et si votre meilleur joueur déclare qu'il ne pense pas que le tournoi soit important, ce sentiment s'est sans doute glissé dans la tête de ses coéquipiers. Je ne vais pas trop peser le pour et le contre, mais les Diables Rouges doivent juste répondre présents à la Coupe du Monde en novembre. Il ne faut pas donner plus d'importance qu'elle a à la Ligue des Nations. Je vois aussi ce 1-4 comme une sorte de doigt d'honneur à l'UEFA. Le calendrier surchargé détruit le football et les joueurs de football. Cela se constate à la qualité des matches À partir de 2024, il y aura également beaucoup de rencontres européennes avec les nouvelles formules de la Ligue des champions, de la Ligue Europa et de Conference League. Alors, perdons 0-5 contre la Pologne ce mercredi. Ce ne sera pas agréable pour les spectateurs, mais on pourra aussi voir une telle débâcle comme un signal d'alarme. Les Belges joueraient une sorte de rôle de lanceurs d'alerte dans ce cas. Alors, je suis fier qu'avec Courtois et De Bruyne, nous ayons deux joueurs qui s'opposent ouvertement à l'UEFA et osent mettre le doigt sur ce qui ne va pas dans le football actuel."

Romelu Lukaku est rapidement sorti et a été remplacé par Leandro Trossard. En seconde période, Dries Mertens a évolué en tant que faux numéro 9, mais Michy Batshuayi est ensuite monté au jeu. Avez-vous compris les remplacements effectués par Roberto Martínez ?

VAN HERPE: "Nous savons que le sélectionneur aime utiliser ces rencontres pour tester des choses, mais je suis curieux de savoir ce qu'il aura appris pour les expériences tentées ce vendredi. Martínez est un homme qui prend en compte la progression et qui essaie systématiquement d'intégrer certains garçons. Comme ce fut le cas avec Amadou Onana, qui a été jeté dans la fosse aux lions "oranje" en seconde période. On a pu voir que malgré ses 20 ans, il avait déjà une bonne mentalité." Un dicton footballistique dit qu'il faut "laisser mourir une équipe sur le terrain". Le mérite de la "vieille garde", incarnée par Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, chez les Diables Rouges est tel qu'on ne peut pas la mettre de côté. Mais parfois je me demande aussi si cette équipe ne bénéficierait pas davantage d'un électrochoc avec un T1 qui choisirait drastiquement de se rajeunir et renouveler son noyau, comme Luis Enrique l'a fait avec l'Espagne. Roberto Martínez n'aurait jamais laissé Sergio Ramos à la maison pour la Coupe d'Europe 2021"."

VAN HERPE:"Je me souviens de l'époque où les Diables Rouges étaient surnommés 'les champions des matches amicaux'. Il ne faut pas oublier que la Ligue des Nations reste une compétition de matches amicaux auxquels on a ajouté une touche d'enjeu. Et si votre meilleur joueur déclare qu'il ne pense pas que le tournoi soit important, ce sentiment s'est sans doute glissé dans la tête de ses coéquipiers. Je ne vais pas trop peser le pour et le contre, mais les Diables Rouges doivent juste répondre présents à la Coupe du Monde en novembre. Il ne faut pas donner plus d'importance qu'elle a à la Ligue des Nations. Je vois aussi ce 1-4 comme une sorte de doigt d'honneur à l'UEFA. Le calendrier surchargé détruit le football et les joueurs de football. Cela se constate à la qualité des matches À partir de 2024, il y aura également beaucoup de rencontres européennes avec les nouvelles formules de la Ligue des champions, de la Ligue Europa et de Conference League. Alors, perdons 0-5 contre la Pologne ce mercredi. Ce ne sera pas agréable pour les spectateurs, mais on pourra aussi voir une telle débâcle comme un signal d'alarme. Les Belges joueraient une sorte de rôle de lanceurs d'alerte dans ce cas. Alors, je suis fier qu'avec Courtois et De Bruyne, nous ayons deux joueurs qui s'opposent ouvertement à l'UEFA et osent mettre le doigt sur ce qui ne va pas dans le football actuel."VAN HERPE: "Nous savons que le sélectionneur aime utiliser ces rencontres pour tester des choses, mais je suis curieux de savoir ce qu'il aura appris pour les expériences tentées ce vendredi. Martínez est un homme qui prend en compte la progression et qui essaie systématiquement d'intégrer certains garçons. Comme ce fut le cas avec Amadou Onana, qui a été jeté dans la fosse aux lions "oranje" en seconde période. On a pu voir que malgré ses 20 ans, il avait déjà une bonne mentalité." Un dicton footballistique dit qu'il faut "laisser mourir une équipe sur le terrain". Le mérite de la "vieille garde", incarnée par Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, chez les Diables Rouges est tel qu'on ne peut pas la mettre de côté. Mais parfois je me demande aussi si cette équipe ne bénéficierait pas davantage d'un électrochoc avec un T1 qui choisirait drastiquement de se rajeunir et renouveler son noyau, comme Luis Enrique l'a fait avec l'Espagne. Roberto Martínez n'aurait jamais laissé Sergio Ramos à la maison pour la Coupe d'Europe 2021"."