Schwartzman, 29 ans, n'a pas eu de difficultés à se défaire de Nakashima. L'Américain a été beaucoup trop inconstant en commettant la bagatelle de 28 fautes directes en l'espace de deux petits sets. C'est donc assez aisément que l'Argentin a validé son ticket pour le dernier carré. C'est la quatrième fois qu'il signe pareille performance après 2016 et 2017, battu successivement en finale par Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, et 2018, stoppé par Gaël Monfils en demies. Schwartzman défiera samedi, pour une place en finale, le vainqueur du duel entre l'Américain Jenson Brooksby (ATP 70) et l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (ATP 44). (Belga)

Schwartzman, 29 ans, n'a pas eu de difficultés à se défaire de Nakashima. L'Américain a été beaucoup trop inconstant en commettant la bagatelle de 28 fautes directes en l'espace de deux petits sets. C'est donc assez aisément que l'Argentin a validé son ticket pour le dernier carré. C'est la quatrième fois qu'il signe pareille performance après 2016 et 2017, battu successivement en finale par Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, et 2018, stoppé par Gaël Monfils en demies. Schwartzman défiera samedi, pour une place en finale, le vainqueur du duel entre l'Américain Jenson Brooksby (ATP 70) et l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (ATP 44). (Belga)