Les troupes d'Eddy Casteels devaient gagner leurs deux derniers matches, vendredi contre la Russie et lundi face à la Bosnie, pour espérer rester dans la course à la qualification. Privés de nombreux joueurs blessés (Jean Salumu, Jean-Marc Mwema, Thomas Akyazili, Kevin Tumba, Hans Vanwijn et Quentin Serron) et de Manu Leconte retenu par la NBA Summer League, les Belgian Lions prenaient l'avantage en début de rencontre (23-20 après le 1er quart) pour mener de 2 points (47-45) à la mi-temps. Les Russes ont creusé l'écart après le repos (14-22 dans le 3e quart-temps) pour s'imposer avec 18 points d'écart et éliminer la Belgique. La Belgique est quatrième et dernière de sa poule. Les trois premiers du groupe sont en effet qualifiés pour le deuxième tour, qui débute en septembre 2018. A ce stade, les 24 équipes engagées seront divisées en quatre groupes de six, dont les trois premiers iront à la Coupe du monde en Chine, du 31 août au 15 septembre 2019. (Belga)

Les troupes d'Eddy Casteels devaient gagner leurs deux derniers matches, vendredi contre la Russie et lundi face à la Bosnie, pour espérer rester dans la course à la qualification. Privés de nombreux joueurs blessés (Jean Salumu, Jean-Marc Mwema, Thomas Akyazili, Kevin Tumba, Hans Vanwijn et Quentin Serron) et de Manu Leconte retenu par la NBA Summer League, les Belgian Lions prenaient l'avantage en début de rencontre (23-20 après le 1er quart) pour mener de 2 points (47-45) à la mi-temps. Les Russes ont creusé l'écart après le repos (14-22 dans le 3e quart-temps) pour s'imposer avec 18 points d'écart et éliminer la Belgique. La Belgique est quatrième et dernière de sa poule. Les trois premiers du groupe sont en effet qualifiés pour le deuxième tour, qui débute en septembre 2018. A ce stade, les 24 équipes engagées seront divisées en quatre groupes de six, dont les trois premiers iront à la Coupe du monde en Chine, du 31 août au 15 septembre 2019. (Belga)