Les Chiliens, avec Claudio Bravo dans le but, ont encaissé trois buts brésiliens, des ?uvres du Barcelonais Paulinho et du Citizen Gabriel Jesus (2 fois), et terminent en sixième position dans le groupe, avec 26 points. Il s'agit du même total que le Pérou, qui s'assure toutefois de la place de barragiste (5e) grâce à une meilleure différence de buts après son match nul face à la Colombie (1-1). Lors des deux dernières éditions de la Coupe du Monde, les Chiliens avaient été éliminés en huitièmes de finale, à chaque fois par le Brésil, décidément leur bête noire. Derrière le Brésil, qui avait déjà validé son billet pour la Russie en mars et totalise 41 points, pointe l'Uruguay (31 pts), qui a battu la Bolivie 4-2 à Montevideo, notamment grâce à un doublé de Luis Suarez. L'Argentine, virtuellement hors des places qualificatives (6e) avant cette dernière soirée, a quant à elle fait le boulot, grâce à un Messi prolifique qui a planté trois buts en Equateur. Grâce à cette victoire en déplacement à Quito, au score final d'1-3, les hommes de Jorge Sampaoli terminent à la 3e place (28 pts) et peuvent réserver leur vol pour la Russie. L'Argentine avait pourtant été menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, à la suite d'un goal du milieu Romario Ibarra, avant que le génie Messi ne marque trois buts cruciaux. "Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial", lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). Lors de cette 18e et dernière journée de qualifications pour le Mondial en zone AmSud, la Colombie s'est également assurée un ticket direct. Los Cafeteros terminent avec 27 points pour 7 victoires, à l'issue d'un nul arraché au Pérou, à Lima (1-1). Un résultat qui permet aux Péruviens, de leur côté, d'envisager un barrage contre la Nouvelle-Zélande. (Belga)

Les Chiliens, avec Claudio Bravo dans le but, ont encaissé trois buts brésiliens, des ?uvres du Barcelonais Paulinho et du Citizen Gabriel Jesus (2 fois), et terminent en sixième position dans le groupe, avec 26 points. Il s'agit du même total que le Pérou, qui s'assure toutefois de la place de barragiste (5e) grâce à une meilleure différence de buts après son match nul face à la Colombie (1-1). Lors des deux dernières éditions de la Coupe du Monde, les Chiliens avaient été éliminés en huitièmes de finale, à chaque fois par le Brésil, décidément leur bête noire. Derrière le Brésil, qui avait déjà validé son billet pour la Russie en mars et totalise 41 points, pointe l'Uruguay (31 pts), qui a battu la Bolivie 4-2 à Montevideo, notamment grâce à un doublé de Luis Suarez. L'Argentine, virtuellement hors des places qualificatives (6e) avant cette dernière soirée, a quant à elle fait le boulot, grâce à un Messi prolifique qui a planté trois buts en Equateur. Grâce à cette victoire en déplacement à Quito, au score final d'1-3, les hommes de Jorge Sampaoli terminent à la 3e place (28 pts) et peuvent réserver leur vol pour la Russie. L'Argentine avait pourtant été menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, à la suite d'un goal du milieu Romario Ibarra, avant que le génie Messi ne marque trois buts cruciaux. "Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial", lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). Lors de cette 18e et dernière journée de qualifications pour le Mondial en zone AmSud, la Colombie s'est également assurée un ticket direct. Los Cafeteros terminent avec 27 points pour 7 victoires, à l'issue d'un nul arraché au Pérou, à Lima (1-1). Un résultat qui permet aux Péruviens, de leur côté, d'envisager un barrage contre la Nouvelle-Zélande. (Belga)