Les Belges avaient un retard de deux buts à combler après leur défaite 28-26 mercredi en Slovaquie au match aller. Devant leur public, les troupes de Yérime Sylla menaient de 3 buts à la mi-temps (14-11). Emmenés par Tom Robyns (6 buts), Kobe Serras, Yves Van Cosen et Yannick Glorieux (5 buts chacun), les Belges creusaient encore plus l'écart après la pause, pour aller décrocher une qualification historique. Initialement, le vainqueur de ce double affrontement au premier tour des barrages pour le Mondial devait affronter au second tour la Russie, suspendue par la Fédération européenne de handball (EHF) en raison de l'invasion de l'Ukraine par Moscou. Le Mondial se jouera en Pologne et en Suède du 11 au 29 janvier 2023. La Pologne et la Suède, pays organisateurs, et le Danemark, champion en titre, sont qualifiés d'office pour la phase finale. L'Espagne, la France et la Norvège ont décroché un ticket pour le Mondial via l'Euro. (Belga)

Les Belges avaient un retard de deux buts à combler après leur défaite 28-26 mercredi en Slovaquie au match aller. Devant leur public, les troupes de Yérime Sylla menaient de 3 buts à la mi-temps (14-11). Emmenés par Tom Robyns (6 buts), Kobe Serras, Yves Van Cosen et Yannick Glorieux (5 buts chacun), les Belges creusaient encore plus l'écart après la pause, pour aller décrocher une qualification historique. Initialement, le vainqueur de ce double affrontement au premier tour des barrages pour le Mondial devait affronter au second tour la Russie, suspendue par la Fédération européenne de handball (EHF) en raison de l'invasion de l'Ukraine par Moscou. Le Mondial se jouera en Pologne et en Suède du 11 au 29 janvier 2023. La Pologne et la Suède, pays organisateurs, et le Danemark, champion en titre, sont qualifiés d'office pour la phase finale. L'Espagne, la France et la Norvège ont décroché un ticket pour le Mondial via l'Euro. (Belga)