Le coach français des Red Wolves regrettait les erreurs commises qu'il ne faudra pas répéter samedi pour un nouveau duel face aux Turcs tout aussi capital pour tenter d'aller chercher la deuxième place du groupe, qui ouvre la porte à une seconde phase qualificative. "Il y a un peu de frustration parce qu'on fait un peu de bêtises, et on aurait pu sortir de ce match sur un écart un peu plus restreint, même si finir à cinq buts fait qu'on s'en tire bien. On espérait plus", a confié Yerime Sylla dans une interview fournie par la fédération belge de handball. "On a fait comme on a pu avec une équipe vraiment recomposée par rapport aux dernières sorties. Il y a de bonnes choses à retenir mais aussi beaucoup de choses à gommer. Il va falloir s'imposer de six buts chez nous. Ce n'est pas impossible, mais il y a vraiment beaucoup de choses à gommer. Nous étions un peu handicapés par les absences à cause du covid. Nos pivots spécialistes nous ont manqué. Maintenant, on va rentrer à 3 heures du matin et le focus sera de récupérer avant samedi pour jouer dans de bonnes conditions", a conclu le coach des Red Wolves. Les Red Wolves recevront en effet les Turcs à Hasselt samedi (20h15) lors de la 4e journée de ce groupe 1. Après une défaite à domicile face à la Grèce (27-29) et un partage au Kosovo (28-28), les 3 et 7 novembre, la Belgique est toujours à la recherche de sa première victoire. Les hommes de Yerime Sylla (3 pts) restent calés à la 3e place du classement avec un point (comme le Kosovo), distancés par la Grèce et la Turquie (4 pts) alors que le Kosovo reçoit la Grèce mercredi soir pour le compte de la 3e journée aussi. (Belga)

Le coach français des Red Wolves regrettait les erreurs commises qu'il ne faudra pas répéter samedi pour un nouveau duel face aux Turcs tout aussi capital pour tenter d'aller chercher la deuxième place du groupe, qui ouvre la porte à une seconde phase qualificative. "Il y a un peu de frustration parce qu'on fait un peu de bêtises, et on aurait pu sortir de ce match sur un écart un peu plus restreint, même si finir à cinq buts fait qu'on s'en tire bien. On espérait plus", a confié Yerime Sylla dans une interview fournie par la fédération belge de handball. "On a fait comme on a pu avec une équipe vraiment recomposée par rapport aux dernières sorties. Il y a de bonnes choses à retenir mais aussi beaucoup de choses à gommer. Il va falloir s'imposer de six buts chez nous. Ce n'est pas impossible, mais il y a vraiment beaucoup de choses à gommer. Nous étions un peu handicapés par les absences à cause du covid. Nos pivots spécialistes nous ont manqué. Maintenant, on va rentrer à 3 heures du matin et le focus sera de récupérer avant samedi pour jouer dans de bonnes conditions", a conclu le coach des Red Wolves. Les Red Wolves recevront en effet les Turcs à Hasselt samedi (20h15) lors de la 4e journée de ce groupe 1. Après une défaite à domicile face à la Grèce (27-29) et un partage au Kosovo (28-28), les 3 et 7 novembre, la Belgique est toujours à la recherche de sa première victoire. Les hommes de Yerime Sylla (3 pts) restent calés à la 3e place du classement avec un point (comme le Kosovo), distancés par la Grèce et la Turquie (4 pts) alors que le Kosovo reçoit la Grèce mercredi soir pour le compte de la 3e journée aussi. (Belga)