Mexicains et Américains finissent respectivement aux 2e et 3e places du groupe derrière le Canada, déjà qualifié et qui s'est classé 1er, malgré sa défaite au Panama (1-0). Ce sera la 17e participation à la Coupe du monde, la 8e d'affilée, pour la "Tri" qui a atteint les quarts chez elle en 1970 et en 1986, ses meilleures performances à ce jour. Un nul lui suffisait contre les Salvadoriens, mais l'équipe de Tata Martino, si elle n'a pas toujours convaincu lors de cette phase éliminatoire, a fait en sorte de la finir avec un succès. L'ailier Uriel Antuña a ouvert le score à la 17e minute et l'attaquant Raul Jimenez a ajouté le second but avant la pause. Les Etats-Unis, eux, savaient qu'ils pouvaient se permettre de perdre au Costa Rica, tant que ce n'était pas par un score de 6-0, afin de préserver leur meilleure différence de buts en cas d'égalité de points avec leur rival du soir. Au final, ils se sont inclinés 2-0, sur deux buts en huit minutes au début de la seconde période, inscrits par le défenseur Juan Pablo Vargas et l'attaquant Anthony Contreras. C'est donc sans gloire que les USA se qualifient pour leur 11e Mondial, eux dont le meilleur parcours les a conduits en demi-finale lors de la toute première édition en 1930. Pour les Costariciens (4e), tout n'est pas fini. Ils conservent encore une chance de participer à la Coupe du monde au Qatar (21 novembre-18 décembre), puisqu'ils disputeront un barrage intercontinental abordable contre la Nouvelle-Zélande le 13 ou 14 juin. (Belga)

Mexicains et Américains finissent respectivement aux 2e et 3e places du groupe derrière le Canada, déjà qualifié et qui s'est classé 1er, malgré sa défaite au Panama (1-0). Ce sera la 17e participation à la Coupe du monde, la 8e d'affilée, pour la "Tri" qui a atteint les quarts chez elle en 1970 et en 1986, ses meilleures performances à ce jour. Un nul lui suffisait contre les Salvadoriens, mais l'équipe de Tata Martino, si elle n'a pas toujours convaincu lors de cette phase éliminatoire, a fait en sorte de la finir avec un succès. L'ailier Uriel Antuña a ouvert le score à la 17e minute et l'attaquant Raul Jimenez a ajouté le second but avant la pause. Les Etats-Unis, eux, savaient qu'ils pouvaient se permettre de perdre au Costa Rica, tant que ce n'était pas par un score de 6-0, afin de préserver leur meilleure différence de buts en cas d'égalité de points avec leur rival du soir. Au final, ils se sont inclinés 2-0, sur deux buts en huit minutes au début de la seconde période, inscrits par le défenseur Juan Pablo Vargas et l'attaquant Anthony Contreras. C'est donc sans gloire que les USA se qualifient pour leur 11e Mondial, eux dont le meilleur parcours les a conduits en demi-finale lors de la toute première édition en 1930. Pour les Costariciens (4e), tout n'est pas fini. Ils conservent encore une chance de participer à la Coupe du monde au Qatar (21 novembre-18 décembre), puisqu'ils disputeront un barrage intercontinental abordable contre la Nouvelle-Zélande le 13 ou 14 juin. (Belga)