La Belgique a vécu une première période difficile à l'issue de laquelle elle allait être bien payée. Après moins de deux minutes, Tosic trouvait le cadre de la cage défendue par Courtois. Le gardien de l'Atlético réalisait ensuite un brillant arrêt sur Tadic (7e). La Belgique, constamment sous pression, sortait pour la première fois après 17 minutes, quand Brkic s'interposait face à Benteke. Bisevac décrochait une volée qui léchait le poteau droit de Courtois (32e) avant que la Belgique ne mette au fond sa seconde occasion: De Bruyne centrait brillamment vers Benteke qui ajustait Brkic de la tête.

La Serbie entamait la seconde période, là aussi sur les chapeaux de roue. Mais les Serbes laissaient de plus en plus d'espace à la Belgique et accusaient rapidement le coup physiquement. A la 51e, après un cafouillage devant le but de Courtois, Hazard avait le 0-2 au bout des pieds mais Brkic touchait du bout des gants (51e). Mertens, à

peine monté pour Hazard, manquait également le break (58e), comme Benteke de la tête (63e).

Le but qui allait soulager toute la Belgique tombait à la 68e. Chadli lançait De Bruyne seul face au but et l'ailier du Werder Brême plaçait hors de portée du portier serbe. On sentait la Belgique plus proche du 0-3 que la Serbie proche de la réduction du score. Mirallas, monté à la 87e à la place de De Bruyne, scellait le sort serbe avec un troisième but dans les arrêts de jeu (90+1).

La Belgique prend la tête du groupe A avec 7 points, à égalité avec la Croatie, vainqueur 1-2 en Macédoine.

Avec Belga

La Belgique a vécu une première période difficile à l'issue de laquelle elle allait être bien payée. Après moins de deux minutes, Tosic trouvait le cadre de la cage défendue par Courtois. Le gardien de l'Atlético réalisait ensuite un brillant arrêt sur Tadic (7e). La Belgique, constamment sous pression, sortait pour la première fois après 17 minutes, quand Brkic s'interposait face à Benteke. Bisevac décrochait une volée qui léchait le poteau droit de Courtois (32e) avant que la Belgique ne mette au fond sa seconde occasion: De Bruyne centrait brillamment vers Benteke qui ajustait Brkic de la tête. La Serbie entamait la seconde période, là aussi sur les chapeaux de roue. Mais les Serbes laissaient de plus en plus d'espace à la Belgique et accusaient rapidement le coup physiquement. A la 51e, après un cafouillage devant le but de Courtois, Hazard avait le 0-2 au bout des pieds mais Brkic touchait du bout des gants (51e). Mertens, à peine monté pour Hazard, manquait également le break (58e), comme Benteke de la tête (63e). Le but qui allait soulager toute la Belgique tombait à la 68e. Chadli lançait De Bruyne seul face au but et l'ailier du Werder Brême plaçait hors de portée du portier serbe. On sentait la Belgique plus proche du 0-3 que la Serbie proche de la réduction du score. Mirallas, monté à la 87e à la place de De Bruyne, scellait le sort serbe avec un troisième but dans les arrêts de jeu (90+1). La Belgique prend la tête du groupe A avec 7 points, à égalité avec la Croatie, vainqueur 1-2 en Macédoine.Avec Belga