"Personnellement, je n'ai pas vu ce geste, qui pourrait être assimilé à une provocation", a déclaré Philip Townsend, chef de presse de l'UEFA, interrogé par l'agence italienne Ansa. "Est-ce que le règlement interdit les références à la politique et à la religion ? Oui, et je peux vous garantir que nous allons examiner cette situation. Laissez-moi vérifier", a-t-il ajouté. Ce salut a été effectué après le but victorieux de Cenk Tosun vendredi contre l'Albanie en éliminatoires pour l'Euro-2020 (1-0). Après le match, une photo a également été postée sur le compte Twitter officiel de l'équipe nationale. Les joueurs y font un salut militaire et le tweet indique que les joueurs "ont dédié leur victoire à nos valeureux soldats ainsi qu'à nos militaires et concitoyens tombés en martyrs". Par ailleurs, un salut militaire a également été effectué par le gymaste turc Ibrahim Colak au Mondiaux de gymnastique de Stuttgart, après avoir remporté la médaille d'or aux anneaux. En Turquie, il est courant que les célébrités, footballeurs compris, affichent leur soutien envers les forces de sécurité après des attentats ou pendant des opérations militaires. En Italie, l'international turc de l'AS Rome Cengiz Under (blessé actuellement), a lui aussi fait polémique avec une photo le montrant faisant le même salut militaire, surmontée de trois drapeaux turcs. L'initiative a été très critiquée sur les réseaux sociaux, notamment parce que le joueur porte sur la photo le maillot de la Roma et pas celui de sa sélection. La Turquie a déclenché mercredi une offensive dans le nord de la Syrie contre une milice kurde, deux jours après que les Etats-Unis ont retiré des militaires déployés dans certains secteurs du nord syrien juste à la frontière avec la Turquie. (Belga)