"Nous irons en Pologne pour aller chercher la victoire afin de terminer la campagne de la meilleure manière qui soit", a commenté Philip Mestdagh, le sélectionneur national. "C'est un pas très important pour le basket féminin en Belgique, mais ce n'est qu'une étape. Il faut profiter encore de ce match mercredi pour préparer la suite et achever nos matches de qualification avec la manière." Le Bélarus, bien que diminué, s'est accroché très longtemps dans la partie avant de lâcher dans le dernier quart-temps. "Elles étaient bien préparées", a analysé Emma Meesseman. "Et même s'il y avait des absentes, celles qui étaient là ont disputé les jeux Olympiques. Pour nous, c'est un sentiment fantastique. Il y a beaucoup de talents dans notre équipe, mais il nous manque encore l'expérience des grands rendez-vous". Les grands rendez-vous, Ann Wauters connaît. A 35 ans, l'intérieure flandrienne a connu deux championnats d'Europe avec la Belgique en 2003 (6e) et en 2007 (7e), le dernier en date pour les Belges. "Ce fut un match difficile aujourd'hui", a reconnu Ann Wauters. "Mais c'est bien aussi de gagner de cette manière là. Tous nos matches ne seront pas facile loin de là, et il faut montrer que l'on peut réagir quand on est accroché. On apprend beaucoup dans ce genre de rencontre. Le groupe est jeune et a du talent, il faut y ajouter encore de la hargne et de la saine agressivité." (Belga)

"Nous irons en Pologne pour aller chercher la victoire afin de terminer la campagne de la meilleure manière qui soit", a commenté Philip Mestdagh, le sélectionneur national. "C'est un pas très important pour le basket féminin en Belgique, mais ce n'est qu'une étape. Il faut profiter encore de ce match mercredi pour préparer la suite et achever nos matches de qualification avec la manière." Le Bélarus, bien que diminué, s'est accroché très longtemps dans la partie avant de lâcher dans le dernier quart-temps. "Elles étaient bien préparées", a analysé Emma Meesseman. "Et même s'il y avait des absentes, celles qui étaient là ont disputé les jeux Olympiques. Pour nous, c'est un sentiment fantastique. Il y a beaucoup de talents dans notre équipe, mais il nous manque encore l'expérience des grands rendez-vous". Les grands rendez-vous, Ann Wauters connaît. A 35 ans, l'intérieure flandrienne a connu deux championnats d'Europe avec la Belgique en 2003 (6e) et en 2007 (7e), le dernier en date pour les Belges. "Ce fut un match difficile aujourd'hui", a reconnu Ann Wauters. "Mais c'est bien aussi de gagner de cette manière là. Tous nos matches ne seront pas facile loin de là, et il faut montrer que l'on peut réagir quand on est accroché. On apprend beaucoup dans ce genre de rencontre. Le groupe est jeune et a du talent, il faut y ajouter encore de la hargne et de la saine agressivité." (Belga)