A l'issue de leur deuxième rencontre de qualifications pour la Coupe du monde de basket féminin, les Belgian Cats ont pu travailler utilement en vue du 3e et dernier match contre la Russie dimanche. "On a été très très bien dans le fighting, on a été conquérant", s'est réjoui le sélectionneur français de la Belgique. "On a fait jeu égal au rebond (33 pour la Belgique contre 34, ndlr) et surtout j'ai pu faire tourner mon équipe afin de ne pas avoir des temps de jeu trop longs pour que mes cadres puissent garder un peu de fraîcheur pour le match de la Russie. L'équipe américaine est aussi en construction, mais on retrouve les valeurs du basket américain avec beaucoup d'engagement et d'enthousiasme avec des joueuses très fortes physiquement. De notre côté, ce que je retiens, c'est que tout le monde autour donne beaucoup pour l'équipe, personne ne calcule et c'est ça qui est bien. Le ballon vit et les filles ont envie de jouer ensemble". Emma Meesseman a terminé avec un double-double (15 points-10 rebonds), et l'apport offensif, surtout dans le dernier quart, est venu aussi de Hind Ben Abdelkader (17 pts). "On a fait un bon match, ce n'est jamais facile de jouer contre les Etats-Unis, mais on ne devait pas avoir peur et nous n'avions rien à perdre", a commenté l'arrière bruxelloise. "On a donné le meilleur de nous-mêmes et on s'est battues pendant 40 minutes. Avec de bons moments en deuxième mi-temps après que les Etats-Unis aient pris le large. On a su réagir pour revenir. On a fait un bon boulot je pense." (Belga)

A l'issue de leur deuxième rencontre de qualifications pour la Coupe du monde de basket féminin, les Belgian Cats ont pu travailler utilement en vue du 3e et dernier match contre la Russie dimanche. "On a été très très bien dans le fighting, on a été conquérant", s'est réjoui le sélectionneur français de la Belgique. "On a fait jeu égal au rebond (33 pour la Belgique contre 34, ndlr) et surtout j'ai pu faire tourner mon équipe afin de ne pas avoir des temps de jeu trop longs pour que mes cadres puissent garder un peu de fraîcheur pour le match de la Russie. L'équipe américaine est aussi en construction, mais on retrouve les valeurs du basket américain avec beaucoup d'engagement et d'enthousiasme avec des joueuses très fortes physiquement. De notre côté, ce que je retiens, c'est que tout le monde autour donne beaucoup pour l'équipe, personne ne calcule et c'est ça qui est bien. Le ballon vit et les filles ont envie de jouer ensemble". Emma Meesseman a terminé avec un double-double (15 points-10 rebonds), et l'apport offensif, surtout dans le dernier quart, est venu aussi de Hind Ben Abdelkader (17 pts). "On a fait un bon match, ce n'est jamais facile de jouer contre les Etats-Unis, mais on ne devait pas avoir peur et nous n'avions rien à perdre", a commenté l'arrière bruxelloise. "On a donné le meilleur de nous-mêmes et on s'est battues pendant 40 minutes. Avec de bons moments en deuxième mi-temps après que les Etats-Unis aient pris le large. On a su réagir pour revenir. On a fait un bon boulot je pense." (Belga)