Le 2 avril le conseil d'administration de la Pro League a recommandé à l'unanimité de mettre un terme immédiat à la compétition de football 2019-2020, sous réserve de l'approbation de l'assemblée générale qui doit se réunir à ce sujet ce lundi 27 avril. La Jupiler Pro League a disputé 29 journées sur les 30 de sa saison régulière et aucune des dix journées de play-offs. Proximus souligne que cette recommandation a été faite "sans consultation préalable des détenteurs des droits TV". Proximus s'étonne que le conseil d'administration de la Pro League préfère l'arrêt anticipé de la compétition sans chercher des solutions constructives, comme c'est le cas dans plusieurs pays européens. En outre, la Pro League a clairement indiqué qu'elle n'envisage même pas de dédommager les détenteurs de droits pour la perte d'une partie très importante du championnat (11 journées sur 40). "Bien qu'elle regrette cette approche, Proximus reste prête à collaborer avec la Pro League pour trouver des solutions constructives dans l'intérêt des clubs, de leurs joueurs et de leurs supporters, des détenteurs de droits et des téléspectateurs". Et de proposer une prolongation de la compétition après le 30 juin, dans le cadre de laquelle les mesures nécessaires seraient prises pour garantir la santé des joueurs et des supporters, pourrait être examinée. Proximus insiste que la santé des joueurs et des supporters passe avant tout et adoptera une approche constructive afin de parvenir à une solution acceptable pour toutes les parties. Si une solution acceptable ne s'avère pas possible, Proximus s'attend à ce que la Pro League prévoie un remboursement proportionnel des droits de télévision déjà payés. . (Belga)

Le 2 avril le conseil d'administration de la Pro League a recommandé à l'unanimité de mettre un terme immédiat à la compétition de football 2019-2020, sous réserve de l'approbation de l'assemblée générale qui doit se réunir à ce sujet ce lundi 27 avril. La Jupiler Pro League a disputé 29 journées sur les 30 de sa saison régulière et aucune des dix journées de play-offs. Proximus souligne que cette recommandation a été faite "sans consultation préalable des détenteurs des droits TV". Proximus s'étonne que le conseil d'administration de la Pro League préfère l'arrêt anticipé de la compétition sans chercher des solutions constructives, comme c'est le cas dans plusieurs pays européens. En outre, la Pro League a clairement indiqué qu'elle n'envisage même pas de dédommager les détenteurs de droits pour la perte d'une partie très importante du championnat (11 journées sur 40). "Bien qu'elle regrette cette approche, Proximus reste prête à collaborer avec la Pro League pour trouver des solutions constructives dans l'intérêt des clubs, de leurs joueurs et de leurs supporters, des détenteurs de droits et des téléspectateurs". Et de proposer une prolongation de la compétition après le 30 juin, dans le cadre de laquelle les mesures nécessaires seraient prises pour garantir la santé des joueurs et des supporters, pourrait être examinée. Proximus insiste que la santé des joueurs et des supporters passe avant tout et adoptera une approche constructive afin de parvenir à une solution acceptable pour toutes les parties. Si une solution acceptable ne s'avère pas possible, Proximus s'attend à ce que la Pro League prévoie un remboursement proportionnel des droits de télévision déjà payés. . (Belga)